Hambourgeois

Il semble que mon ordinateur, qui avait des problèmes de reconnaissance de photos ces temps derniers, a décidé de se calmer aujourd’hui. Peut-être avait-il faim. Toujours est-il que j’ai réussi à télécharger cette photo d’un délicieux burger préparé ce soir.

Car mon homme, eh bien, il aime beaucoup les hamburgers.

Beaucoup.

Donc, il nous arrive d’en faire à la maison. Je ne dirais pas que c’est moins cher qu’un Gros-Mac de la chaîne bien connue, mais c’est bien meilleur. Et je sais ce dont je parle, ayant moi-même travaillé pour les Arches d’Or pendant deux ans dans mes jeunes années.

Donc, recette rapide pour faire un burger maison. Par burger, il faut compter environ un quart de livre (120 g) de viande:

Mélanger à la viande hachée des ingrédients pour lui donner de la saveur: oignons hachés, sauce Worcestershire, sauce à barbecue, sauce piquante ou autre, herbes et épices. Ce soir, nous avons même poussé la décadence à mettre dans nos boulettes du bacon en morceaux.

Une fois les assaisonnements ajoutés, on casse un œuf sur le tout (ou plus selon la quantité), et on mélange de la chapelure pour faire tenir le tout. On façonne en boulettes que l’on fait cuire soit sur le barbecue, soit dans un gril genre panini (ce que nous avons fait, le gril extérieur ne semblant pas vouloir coopérer), soit tout bonnement dans la poêle. S’assurer que la viande est bien cuite (160° F à l’intérieur) et servir sur un petit pain de son choix (ici, un kaiser au blé entier), grillé (pardon: caramélisé) sur la face coupée, avec les garnitures de son choix. Nous avons tranché du cheddar, ajouté quelques tranches de bacon (et des tomates pour moi), ainsi que de la moutarde, de la relish (un genre de chutney de cornichons) et des morceaux d’oignons pour moi. Oyaté préfère le sien sans tomates ou moutarde, mais avec de la mayonnaise et de la relish. Nous détestons tous deux le ketchup.

Les frites, elles, étaient de Western Family, la marque de notre épicerie. Lorsque nous aurons fait l’acquisition d’une friteuse, nous ferons nos propres frites… et elles seront bien meilleures.

Le burger de mon homme (photo par Oyaté)
Publicités

10 commentaires sur « Hambourgeois »

  1. Et voila…. d’où l’erreur d’avoir ton blog dans mes favoris, qui m’affiche tout nouvel article… 10h30 du matin et me voila à saliver, oui, saliver, devant votre diner…

    Vraiment, de quelle cruauté faites-vous tous deux preuve !!

  2. Desole ! Pas trouve. Les accents sur ma tablette ! Ah! Ces claviers virtuels …..

  3. Désolé ! Je recommence sur un clavier classique …..
    Pour une fois , je ne réagis pas à ce Bourgeois de Hamburg …. 😉
    On a vu ( beaucoup ) mieux chez toi !!!! 🙂
    Ton probléme de photos ressemble à celui que j’ai eu entre Picasa / Blogger ?
    Ou est ce autre chose ?
    Sur tes conseils , je me dirigeais vers Word Press , mais …. soudain !! Blogger est redevenu associé à Picasa .
    Et je te passe les  » conseils ? » d’experts ??? – pendant ce Bug – qui ne résolvaient absolument rien ! sur les Forums dédiés .
    Poste encore tes Images , bien hardiment !!! On les attend .

  4. Ce genre de mets n’est pas ma tasse de thé, mais peut-être en effet, qu’en oubliant ce détestable ketchup…
    Par contre, bravo pour le mot hambourgeois !
    Parlons français !

  5. Marine, désolé… c’est ma mission!

    Patton, je sais. Je fais meilleur en fait de gastronomie, mais il est de ces classiques de la cuisine nord-américaine qu’il est difficile d’éviter. Surtout avec un adorateur de ce genre de bouffe à la maison. Quant au problème de photos, il n’est pas associé à WordPress, mais plutôt à mon ordinateur lui-même. Depuis presque le début, le système d’opération (Fenêtres 7) me donne des ennuis. Et là c’est l’Explorateur qui est en faute. Il lui arrive de ne pas vouloir reconnaître le format des photos téléchargées (particulièrement si elles proviennent de mon téléphone), alors que si je télécharge les mêmes photos sur un autre ordinateur, puis que je transfère ensuite les fichiers sur mon ordinateur, il les reconnaît. Une merde. De plus, je n’arrive plus à imprimer à partir de cet ordinateur, ni à réinstaller les imprimantes. Une merde, je te dis. Il faut que je réinstalle le système. Je manque de temps.

    KRN, c’est en effet beaucoup mieux sans ketchup. Quant au vocabulaire, je préfère les mots français autant que possible!

  6. Je sais pas pourquoi mais ça me fait penser au commentaire récent de quelqu’un… qui disait ne pas vouloir manger de croissants parce qu’il y avait trop de beurre dedans… 😉

    Ceci-dit, un de ces quatre, il faudra que vous me fassiez ça chez moi, parce que votre hambourgeois avec mes frites, ça doit être l’extase!

  7. Mais c’est qu’il adoooore les croissants. Il a de ces contradictions qui ne le rendent que plus attachant. Et oui, il faudra que l’on te remplisse de bidoche un de ces quatre… peut-être avec un hambourgeois 1/8e de livre?

  8. J’en connais chez moi qui apprécieraient ton hambourgeois! J’ai aussi un gril à panini mais bêtement je ne m’en sers que pour les paninis, ça aurait pourtant été une bonne idée hier soir de faire griller ma viande là-dedans plutôt qu’au BBQ dehors sous la pluie…

  9. Quant à nous, nous avons fait l’acquisition du gril à panini pour cette fonction expresse: faire cuire les boulettes de viande à l’intérieur, car le barbecue est plus ou moins impossible à utiliser pendant la moitié de l’année.

  10. Moi, au lieu de la chapelure, j’utilise des flocon d’avoine, je trouve que ça donne du tonus à la viande… aussi, une fois, je manquais de bœuf, alors, j’ai fait des boulettes moitié bœuf, moitié porc, et personne n’a vue la différence, si ce n’est pour me dire que ma viande avait un petit goût de revenez-y pas désagréable du tout!

Les commentaires sont fermés.