Des nouvelles archivistiques

Il faudrait bien que je vous tienne quelque peu au courant… je néglige ce pauvre petit blogue.

Oyaté est en stage pratique, terme de sa formation. Il est aussi à la recherche d’un emploi pour le mois de septembre… Mais d’ici là, il bosse sans rémunération. Évidemment, comme sa formation a été prise à Edmonton, le stage pratique s’y déroule également. Il passe donc la semaine entière dans la capitale, résidant chez une collègue de classe (et chez sa femme, ainsi que leurs deux enfants et trois chats et visiteurs occasionnels). Je vais donc le visiter aussi souvent que je le peux.

Évidemment, pendant qu’il travaille gratuitement, moi, je me tiens aussi occupé (sans rémunération non plus, d’ailleurs). Je viens de passer trois semaines à écumer les archives de la commission scolaire publique d’Edmonton, qui logent dans cette école historique de l’avenue McKay, dans le centre-ville, presque à l’ombre de la Législature provinciale. J’ai malheureusement, ce matin, terminé l’écumage. C’était quelque peu triste: un peu comme lorsque l’on atteint la fin d’un trop bon roman. On voudrait que ça continue. J’ai eu là un service extraordinaire, courtois au possible… et une salle de lecture de rêve, où on se sent noyé dans l’histoire.

Cependant, j’ai également visité l’école des sourds ce matin (leurs bureaux ouvraient aujourd’hui). Visité est un peu exagéré comme expression; je leur ai rendu visite dans une vaine tentative de rencontrer la directrice. Au moins, j’ai eu presque par hasard ses coordonnées pour prendre rendez-vous et tenter de poursuivre les pistes de recherche de ce côté-là. Je sens que mes recherches piétinent quelque peu et je voudrais bien rassembler l’information nécessaire pour une présentation intéressante l’été prochain lors du Congrès international sur l’histoire des Sourds qui aura lieu à Toronto.

Je dois aussi préparer mes plans de cours… quelque part la semaine prochaine, je devrai les soumettre pour approbation par ma cheffe de département. J’ai aussi passé du temps durant le dernier mois à organiser l’orientation de mes nouveaux collègues au collège. Donc, pas des vacances de tout repos… Et Clio a déjà près de 12 000 km sous le capot avec tout ça. Par exemple, ce matin, il fallait qu’Oyaté soit au travail pour 6 h 45. Moi, j’avais une réunion au collège à 13 h 30. Ça me laissait bien quelques heures de travail entre les deux, mais il y a bien un petit 150 km qui nous sépare. Je commence à connaître le chemin par cœur. C’est un peu comme le voyage aller-retour Ottawa-Montréal que je me suis farci pendant deux ans avant de déménager ici… Au moins, c’est pour peu de temps.

Publicités

6 commentaires sur « Des nouvelles archivistiques »

  1. … et si loin des nouvelles de malheurs qui nous tombent dessus de tout bord, tout côté. Il ne manque que quelques chats pour rendre l’endroit entièrement charmant.

  2. Doreus ….. Cherches tu aussi … dans la corbeille du premier plan ?
    😉 Je suis taraudé par cette question depuis la publication de ton post .
    Que trouve – t – on dans une telle corbeille ? dont on sait qu’elle fait partie des méthodes de tout agent secret pour échanger des documents ultra-secrets .
    Une grosse corbeille face au Batiment des Archives …. Huummm …
    C’est intrigant ! 🙂

Les commentaires sont fermés.