Coeur de concombre

Cliquez sur l'image pour accéder à l'article original sur le site de Radio-Canada.

Bon… Je sais que je suis légèrement en retard et que j’ai aussi manqué la Photo du Mois… mais ça méritait d’être publié, cette originalité d’un maraîcher de la région (Lacombe est tout juste au nord de Red Deer). Moi qui ai passé, dans mon adolescence, trois étés à cueillir des concombres (destinés à l’industrie des cornichons à marinade), je n’en avais jamais vu en forme de cœur.

À quand les autres fruits moulés (car le concombre, bien qu’utilisé comme légume, est biologiquement un fruit, comme la tomate)? C’est bon pour les romantiques attardés comme moi…

Et non, je n’en ai pas vu en épicerie, car j’en aurais acheté juste pour la curiosité de la chose. Ce ne serait pas particulièrement utile pour impressionner mon homme, toutefois, parce qu’il n’est pas très porté sur les concombres…

Publicités

8 commentaires sur « Coeur de concombre »

  1. Arf. Ces concombres sont plus difficiles à éplucher que les modèles cylindriques. C’est vrai que beaucoup de gens n’épluchent plus les légumes, notamment les concombres et courgettes. Je trouve que leur peau est un peu amère et désagréable à manger.

  2. Éplucher, vous dites? Je suis de ceux qui n’épluchent effectivement pas le concombre, justement parce que je ne déteste pas ce petit goût de la peau. Sinon, c’est surtout de l’eau…

  3. Ah! cet indescriptible goût du concombre fraichement cassé (C’est ainsi que lon disait recolter dans ma tendre enfance). avec un peu de sel et de poivre!

  4. Il n’y a qu’en Alberta que l’on peut voir ça. En Europe, c’est une commission spéciale qui est chargée de déterminer la forme et la courbure maximale des concombres et aussi des bananes.

  5. Dieudeschats, non, non, tu n’es pas la seule à avoir l’esprit mal tourné… rassure-toi!
    Krn, ici, c’est l’économie de libre marché… ou du moins on le prétend…

  6. Tiens c’est marrant, j’épluche mes concombres mais pas mes courgettes! Maintenant je vais devoir passer la journée à me demander pourquoi…

    J’ai jamais vu ces concombres mais je vais essayer d’en trouver 😀

  7. C’est le genre de question qui, comme celle du Commandant Allan au Capitaine Haddock: «tu dors avec la barbe au-dessus ou en-dessous des couvertures?» peut tenir les méninges bien occupés et le sommeil bien loin.
    Quant aux concombres eux-mêmes, j’étais à l’épicerie hier et il n’y en avait pas… je continue à chercher.

Les commentaires sont fermés.