Chat, chat, chat (et chat!)

Dans l’ordre horaire habituel, à midi: Alfred, à trois heures: Oscar, à six heures, Edgar et à neuf heures, Rusty. Tous les quatre socialisent en jouant. C’était le 25 février, pendant que nous tentions de socialiser les deux nouveaux. Ils se sont assez rapidement habitués aux occupants prédécents de la maison, mais il reste du chemin à parcourir avant qu’ils soient aussi facilement approchables par les humains. Ça viendra…

Le plus timide de tous, Monsieur A. Timide est, dans son cas, un euphémisme. Dans les jeux collectifs, il hésite encore à prendre sa place et il faut vraiment le viser directement et éviter que son frère aîné, Monsieur O, se précipite pour saisir le jouet avant lui.

Le frère en question, Monsieur O. Déjà, il pose. Il est très photogénique et surtout il aime bien faire sa «guidoune», comme on dit au Québec. Son cœur ne sera pas trop difficile à gagner. Tous deux ont déjà gagné le nôtre…

Monsieur E semble craindre quelque peu que les caresses lui étant destinées réduisent en nombre et en fréquence, mais il se fait à l’idée d’avoir deux nouveaux «frères». Il joue de bon cœur avec tout ce beau monde…

Monsieur R, devenu l’aîné depuis le départ de Rafiki l’été dernier, prend les choses avec toute la philosophie que lui commandent ses deux ans et demi… ce qui ne l’empêche pas de participer aux jeux avec toute l’énergie de son jeune âge!

Oui, je sais. Il y a une certaine dominante de couleurs ici… Et j’avoue qu’il n’est pas toujours facile de reconnaître lequel des deux plus jeunes se trouve devant nous lorsqu’ils ne sont pas côte-à-côte. Monsieur E devra se faire à l’idée d’être minoritaire.

Publicités

14 commentaires sur « Chat, chat, chat (et chat!) »

  1. Monsieur O me parait – déjà – La STAR …. ! Jabot soigné , regard hypnotique , un peu  » poseur » …..

  2. Oui… Euh, c’est grave, docteur?
    Soit dit en passant, une de mes amies a une règle d’or: pas plus d’animaux de compagnie dans une maison qu’il y a de mains humaines pour les caresser… sinon on tombe dans la catégorie «folle aux chats». Nous sommes donc limite… Quand Khan viendra en visite, nous tomberons du côté poilu de la force.

  3. Au moins, le tapis du bureau est orange, donc tu as une pièce où le poil de tes adorables félins ne paraîtra pas trop vite entre les nettoyages! Concept, agencer les chats et la moquette!

  4. Oui… l’horrible moquette orange… Et en plus elle est INDESTRUCTIBLE! Malheureusement, les poils étant plus pâles que le tapis, ça paraît quand même. Par contre, au rez-de-chaussée, les chats se confondent avec la teinte vaguement orangée du plancher de bois verni, ce qui a valu à Monsieur R quelques coups de pied bien involontaires quand, selon son habitude, il s’étend au beau milieu du corridor en pleine nuit et que l’un de nous deux se rend aux toilettes à moitié endormi…

  5. Il a effectivement appris à se ranger contre le mur… Cependant, maintenant, c’est Monsieur O qui a son apprentissage à faire. Ceci dit, j’ai eu droit à des visites de monsieur A qui sort lentement de sa timidité lorsque je suis tranquillement assis à lire. Son frère étant venu se blottir sur mes genoux (là où habituellement niche Monsieur E aussitôt que je m’assieds), Monsieur A a décidé de faire quelques tentatives. Les deux nouveaux sont encore très adolescents, toutefois, et ils ont tendance à mal juger la distance nécessaire à respecter pour ne pas choir sur le plancher lorsqu’ils se trouvent sur une surface élevée comme mes genoux ou le lit… d’où quelques chûtes retentissantes!

  6. J’aime bien le petit air que les chats prennent quand ils manquent leur coup: «c’était voulu, je vous jure»

Les commentaires sont fermés.