Vu: Un exemplaire de la collection permanente d’art du collège

Ce fauteuil de céramique, qui fait partie de la collection permanente du collège, est en exposition depuis environ un mois dans l’un des corridors. Il s’agit d’une œuvre du Saskatchewanais Victor Cicansky, un sculpteur qui aime, avec une touche humoristique, souligner certaines des caractéristiques de la vie dans l’Ouest canadien. Ce fauteuil, intitulé «Armchair Garden»nous parle bien entendu de l’abondance des ressources agricoles des Prairies… mais aussi du repos qui suit un travail acharné. En cliquant sur l’image, vous obtiendrez un autre fauteuil qui parle, lui, du repos du guerrier.

La collection permanente du collège, destinée à soutenir l’enseignement, est malheureusement fort mal connue hors du programme d’arts visuels. Il y a des œuvres exposées de manière quasi-permanente un peu partout dans le collège, mais elles se trouvent surtout dans des lieux considérés «sûrs», comme dans les bureaux du personnel (malheureusement pas dans le mien). Cette œuvre particulière figurerait très bien dans mon cours sur l’histoire de l’Ouest canadien, qui comporte un module sur l’art dans les Prairies… reste à savoir quelles sont les conditions d’utilisation.

Publicités

5 commentaires sur « Vu: Un exemplaire de la collection permanente d’art du collège »

  1. Ce n’est qu’en cliquant pour voir l’autre fauteuil que j’ai pu avoir une idée de la taille de celui-ci. La technique de la céramique est généralement incompatible avec de grandes œuvres, ou alors en plusieurs morceaux. Sur l’esthétique, il y aurait beaucoup à dire. Je ne vais pas me lancer dans un exposé sur les différentes nuances de couleurs avec lesquelles on peut jouer avec la cuisson de la céramique, mais celles-ci sont particulièrement surprenantes tant elles sont unies et constantes. Ça me fait penser aux couronnes funéraires de céramique en vogue au début du siècle dernier.

  2. Krn, effectivement, les proportions sont difficiles à deviner, surtout que le gros plan fait paraître les briques (environ un mètre derrière le fauteuil), plus petites qu’elles ne le sont losqu’on regarde l’objet de plus loin. La sculpture fait une vingtaine de centimètres de hauteur environ.
    Patton, céramique, ici. Mais j’aime bien le lien que tu fournis.

Les commentaires sont fermés.