Curiosité

Vu samedi, pendant une promenade vespérale et digestive après la pièce de théâtre et le souper qui s’ensuivit, cette église de l’Église des Saints du Dernier Jour (Mormons) sur l’avenue Whyte. Ce n’était pas la première fois que je la voyais. Et en un certain sens, elle n’est pas tout à fait typique des bâtiments de cette dénomination, du moins dans le style architectural. L’élégance y est… car les Mormons ont un certain goût pour le monumental classicisant d’inspiration Art-déco qui n’est pas déplaisant à l’œil. J’en prends pour exemple le Temple de Cardston, vu à l’été 2009.

Mais cette fois, ce qui m’a frappé, c’est l’objet de pierre qui coiffe le fronton de la porte (cliquez sur l’image pour voir un agrandissement en encart). Est-ce que les Mormons affectionnent particulièrement les rouleaux à pâtisserie? Ou cela a-t-il une fonction autre que décorative qui m’échappe? Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne?

Publicités

5 commentaires sur « Curiosité »

  1. Hahah, en effet, ça peut porter à confusion! Mais comme le dit Patton, je pense que c’est un rouleau de prière, mais ce n’est effectivement pas le genre de décoration qu’on voit souvent sur des églises mormones, qui n’ont en général plutôt pas de décorations litérales (à part l’ange Moroni qui souffle dans sa trompette).

  2. J’y avais pensé… mais en général on voit ces rouleaux (du moins dans la tradition hébraïque) formés de deux rouleaux…

  3. L’image de près peut induire en erreur car, à mon avis, le morceau choisi n’est qu’une partie du symbole qui pourrait être un outil. Ce « rouleau » en serait donc le manche. L’Église des Saints du Dernier Jour et la Franc Maçonnerie sont liées et ce ne serait donc pas si surprenant.

  4. Je ne sais pas de quel outil il pourrait s’agir… étant donné que le gros plan donne l’objet dans son ensemble, tel qu’il figure sur la « clef de voûte » du fronton. Cependant, ton rapprochement de l’ÉSDJ et des Francs-Maçons m’a fait passer tout plein d’idées sociologiques par la tête…

Les commentaires sont fermés.