Nouveautés professionnelles

«Historien au travail». Photo d’un exhibit du Lieu historique du Canada de la Forteresse-de-Louisbourg prise le 28 juin 2010.

J’avais pour projet depuis plusieurs mois de ranimer mon blogue précédent, rendu inactif et invisible (mais pas effacé), lorsque j’ai migré vers WordPress à l’été 2008. Une fois effacé le contenu précédent (dont les articles sont maintenant sur la présente plateforme), j’avais résolu d’en faire un espace de discussion autour de mon projet de recherche sur l’enseignement de l’histoire au premier cycle universitaire. Puis… bien… j’ai tout bonnement manqué de temps.

La conférence à laquelle j’ai assisté la fin de semaine dernière a fait germer en moi le désir de vraiment mettre ce projet en marche, ce que j’ai commencé à réaliser hier en écrivant un premier article sur ce nouveau / ancien blogue, et je vous invite à y jeter un coup d’œil. Je sais que cette lecture n’intéressera pas nécessairement tous les lecteurs du présent blogue; j’ai l’intention d’y procéder à ces discussions qui, je l’ai constaté par les commentaires suscités par mon premier article sur la conférence récente, sont un peu trop spécialisés pour ce blogue d’intérêt général. Je sens que mes discussions autour du mérite respectif de certaines pratiques andragogiques ne seraient pas particulièrement à leur place à côté des recettes et photos de compagnons félins qui habitent ce blogue. De plus, question professionnelle… je vois mal mes collègues passionnés par des recettes de cuisine. Quoique… Mais bon, j’ai décidé de parler shoppe ailleurs qu’ici, ce qui ne veut pas dire que cette dimension professionnelle sera nécessairement évacuée du présent blogue.

L’autre blogue sera également bilingue, puisque mon milieu de travail s’y prête, alors que je conserve le présent blogue uniquement en français, car cela correspond à son caractère plus personnel. Alors, j’invite celles et ceux que mon travail intéresse à visiter l’autre blogue et à commenter si cela vous inspire. Au plaisir!

Advertisements

8 commentaires sur « Nouveautés professionnelles »

  1. ….. dés que tu m’auras envoyé une invitation ! …. car -pour l’instant – j’ai :  » Accés refusé sans invitation  » 😉

  2. Merci d’y avoir rendu justice à tous ces chercheurs anonymes et méprisés que sont les particuliers qui décryptent patiemment non seulement les actes d’état civil qui concernent leur famille mais également les minutes de notaires, les compte-rendus des évènements d’une communauté qui s’insèrent entre les pages des registres paroissiaux, les cartulaires des abbayes et les documents de commerce qui rendent bien mieux compte de la vie de ceux qui nous ont précédés que les programmes officiels inventés pour remplir les emplois du temps.
    Nul doute que les étudiants qui se spécialisent à un niveau plus élevé bénéficient de meilleures informations,mais je souhaite vraiment que les enfants du primaire puissent mieux comprendre les évènements du passé pour bien saisir ceux qui arrivent à présent, même si je pense que les responsables français des programmes scolaires n’ont aucune affinité pour l’enseignement et pour l’histoire en particulier. A suivre donc.

Les commentaires sont fermés.