Un mot sur la température…

Cour arrière, 8 décembre 2012La neige continue à s’accumuler en ce début de décembre, comme en témoigne cette photo prise en fin d’après-midi. C’est qu’il fait vraiment froid pour la saison…

Prévisions 8 décembre 2012Heureusement, à l’intérieur, on est plutôt bien. Il a fallu ajouter un petit chauffage d’appoint (utilisé occasionnellement) au sous-sol, mais ça va.

Oscar et Alfred, décembre 2012

Oscar et Alfred ne s’en plaignent pas trop. Ils sont bien à l’intérieur, pendant que, de mon côté, je m’efforce de terminer les corrections de travaux (il ne me reste plus qu’une vingtaine de travaux de révision d’articles sur Wikipedia à corriger avant de recevoir les examens finaux la semaine prochaine).

Vous savez donc que 1. il fait froid. et que 2. Je suis dans le jus. Donc je m’excuse d’avoir été quelque peu absent… surtout étant donné la qualité des commentaires qu’ont suscité certains articles récents. J’y viendrai bientôt. Entre deux tourtières, des corrections, des biscuits de Noël et la préparation d’une dinde chez beau-papa.

Publicités

18 commentaires sur « Un mot sur la température… »

  1. Oscar et Alfred ne se refusent rien ….. !
    Dans un fauteuil  » Stressless » , plein cuir ….. Waaahh !
    Dis donc Doreus : pas de coup de griffes ? Moi , j’oserais pas 😉

  2. Je n’en demande pas tant. Je voudrais juste que la température à Dijon soit un ou deux petits degrés en dessous de zéro plutôt qu’au dessus, parce que la gadoue [la boue] c’est vraiment pénible :-).

  3. Patton, plutôt d’accord: ils ont le confort. Quant au fauteuil, c’est mon fauteuil de travail, d’où je corrige la majorité des travaux de mes étudiants… et je me retrouve généralement entre le fauteuil et l’un ou l’autre de ces deux frères (parfois les deux) sur les genoux… Quant aux griffes, j’ai ce fauteuil depuis six ans, et pas une griffure. Il faut dire qu’ils ont des poteaux à griffer qu’ils utilisent consciencieusement. Ils ne semblent pas avoir d’envie particulière de se servir du fauteuil ou d’un quelconque autre meuble.

    Olivier, la gadoue est bien désagréable. Heureusement, ici, le temps «gadoueux» est plutôt court chaque année.

    elPadawan, ça ressemble à quoi, les hivers, à Prague?

  4. Sereine… on s’y fait… on s’y fait. Il faut dire que, étant né au Canada, ça fait bien quarante ans que je m’y fais…
    Boris, ils se prennent aussi pour des tigres… de douceur.

  5. Moi, ça fait 42 ans, et je suis encore surpris par la chose à chaque fois…

    Et je pense aussi au dernier paragraphe du texte «Chanson de la Neige» du frère Marie-Victorin:
    La neige tombe, muette et blanche, la neige tombe sur nos cœurs !…
    Ses premières légions nous retrouvent chaque hiver, moins jeunes, plus courbés et plus éteints. La première tombée trouve toujours en l’intime de nous-mêmes des décombres d’espérances, des cadavres de bonheurs sur quoi tisser ses faciles suaires. La neige retrouve taries des sources qu’elle avait laissées jaillissantes ; elle trouve des rides établies sur les ruines des sourires !…La neige tombe, muette et blanche, la neige tombesur nos coeurs !..
    Chanson de la Neige, in «Croquis Laurentiens»

  6. Je me souviens de ce poème… que nous avions étudié au primaire. C’est là que j’ai appris le mot «aisselles», parce qu’il parle de la neige qui, si je me souviens, «adoucit les aisselles des arbres».

  7. Olivier, je corrige toujours… mais ça achève enfin.
    Guillaume, merci de la visite. Et ça viendra… la neige arrive toujours bien assez vite. Mes chats t’envoient un miaou d’appréciation.

  8. Nous avons maintenant un peu de neige SLUSH à Ottawa. Cà sent un peu plus l’hiver et le temps des fêtes. J’espère que tes corrections sont terminées.

  9. Bande de SADIQUES !!!!!! Vous ne pensez qu’aux CORRECTIONS !!!!!!!!!!!!!!!
    C’est pas bientôt fini ?? non …… !! 😀

  10. Plutôt empathique ……. pour ces malheureux et malheureuses …. que tu corriges à tour de bras !!!!
    Serais tu le  » Pére Fouettard  » ????? …….. 😀

Les commentaires sont fermés.