Il était un soir où mon conjoint avait envie de poulet au citron…

Poulet citronDonc, comme je souhaite réduire quelque peu le poste de dépenses «resto», je me suis mis à la recherche de quelques recettes pour ce mets qui, s’il n’est pas particulièrement «santé», n’en est pas moins savoureux. Après tout, il faut bien essayer notre friteuse un peu… au-delà des frites!

J’ai trouvé la recette désirée ici (on y trouve d’ailleurs des photos des étapes de préparation). Il me suffisait donc, puisqu’il me fallait de toutes façons aller faire un tour à l’épicerie, de me procurer quelques blancs de poulet et j’aurais tout ce dont j’avais besoin. J’en ai profité pour acheter quelques brocolis et poivrons pour faire des légumes au gingembre en accompagnement.

Pour le poulet au citron:

Prendre quatre blancs (poitrines) de poulet désossés. On peut faire cette recette avec n’importe quelle sorte de viande de poulet; les blancs désossés sont simplement plus faciles à manipuler. La recette demandait de découper la viande en cubes de 1 pouce, mais personnellement, je préfère cuire des morceaux un peu plus gros et les découper après cuisson. C’est ainsi que je l’ai vu faire aux restaurants que nous fréquentons et la présentation, qui laisse voir la belle chair du poulet, est plus intéressante ainsi. Aussi, ça fait moins de surfaces frites, donc c’est un peu moins gras.

Donc, nous disions: nettoyer les blancs de poulet, les découper grossièrement en morceaux relativement égaux et les laisser mariner une demi-heure dans un peu de sauce soja sans sel ajouté additionnée de vinaigre de cidre (pas de sel pour moi, même si la recette originale en demandait).

Ensuite, battre deux œufs avec ¼ tasse de fécule de maïs, ½ cuillère à thé de poudre à pâte (levure chimique) et un peu de poivre. Enrober les morceaux de poulet de cette mixture et les plonger dans une friteuse à 350° F (environ 175° C) pendant une dizaine de minutes, jusqu’à ce qu’ils soient bien cuits. En fait, la prochaine fois, je vais essayer avec une huile à 400° pour obtenir un fini plus croustillant.

Pendant que le poulet cuit, on prépare la sauce. Mélanger un tiers de tasse de sucre et 1½ cuillère à table de fécule de maïs. Ajouter une tasse de bouillon de poulet, deux cuillères à table de jus de citron (environ le jus d’un citron moyen) un peu de sel et deux gouttes de colorant alimentaire jaune si on veut l’effet spectaculaire (ça vaut la peine). Ajouter un citron épépiné en tranches. Porter à ébullition et lorsque la sauce a épaissi, y déposer les morceaux de poulet frits. Déguster chaud.

Légumes au gingembre:

J’ai ici découpé deux branches de céleri en morceaux, un oignon en quartiers grossiers des champignons en tranches, du brocoli et un poivron rouge. Faire blanchir le brocoli une minute dans l’eau bouillante et passer rapidement sous l’eau froide. Pour parfumer: environ deux cuillères à table de gingembre frais râpé finement (j’en ai toujours un rhizome dans le congélateur pour préparer de la potion anti-rhume), un peu de graine de céleri, du sel. Dans un peu d’huile à feu moyen-élevé, faire revenir le céleri et l’oignon avec le gingembre; lorsque l’oignon commence à devenir transparent, ajouter les champignons, une généreuse poignée de noix de cajou, puis le poivron et le brocoli. Verser une demi-tasse de bouillon de poulet sur le tout et amener à ébullition. Verser une cuillère à soupe de fécule de maïs diluée dans un quart de tasse de bouillon de poulet froid. Laisser épaissir et servir.

Pour une présentation dynamique de la recette de poulet au citron, voir ceci:

.

Publicités

6 commentaires sur « Il était un soir où mon conjoint avait envie de poulet au citron… »

  1. Célia… et ce l’est encore réchauffé le lendemain, dit mon conjoint en train de luncher de l’autre côté de mon bureau.
    Boris… c’est sans comparaison avec le poulet Général Tao, généralement collant et pas particulièrement ragoûtant.
    En plus, faire cela à la maison nous a fait découvrir à quel point ce qu’ils préparent au resto est salé…

  2. J’avais aussi commendé une portion de poulet et de légumes… mais j’attends toujours que ça soit livré à mon domicile 😉

  3. J’ai bien dit que ça ressemblait «un peu» au Général Tao… Mais que ça avait aussi l’air bien meilleur…

    J’ai presque hâte de retourner te rendre visite pour que tu me fasse gouter…

Les commentaires sont fermés.