Scène printanière au jardin

Jardin 2013-3-22Ouais… Il est seulement tombé une dizaine de centimètres hier, mais le jardin a quand même l’air de cela. Moins pire que le carambolage monstre qui fait le tour des fils de nouvelles et dont je vous parlais hier, mais quand même. Disons que j’ai déjà vu mieux en mars dans ce même jardin.

Il y en a un que ça n’a pas l’air de trop déranger…

Alfred 2013-3-22Bien au chaud à l’intérieur, vêtu de son manteau de fourrure permanent… Alfred ne s’en fait pas trop avec ce printemps qui s’attarde.

Et au moins, notre printemps est ensoleillé. Froid, mais ensoleillé.

Source: Environnement Canada. Cliquez sur l'image pour accéder au site.
Source: Environnement Canada. Cliquez sur l’image pour accéder au site.
Advertisements

10 commentaires sur « Scène printanière au jardin »

  1. Je crois que je préfèrerai la neige à la pluie qui tombe un peu trop souvent en ce moment sur nos têtes; on ne devrait pas parler de sécheresse et de nappes phréatiques vides dans le Midi de la France.

  2. Là-dessus, nous sommes entièrement d’accord. Mon conjoint a souvent la nostalgie de Vancouver, où il a vécu pendant trois ans. Très peu pour moi… De la pluie pendant dix mois sur douze, je ne survivrais pas. Je pense toutefois que le Midi de la France est quelque peu moins humide durant le reste de l’année…

  3. Olivier, oui… mais c’est l’exception.
    Dorothée, oui. On tient bon. On y survivra… comme c’est le cas chaque année.

  4. Jusqu’à l’équinox de mars, la neige peut être esthétiquement belle à regarder… mais après l’équinox, je préfère un peu de pluie… pour faire fondre plus rapidement la dite et sus-mentionnée neige… pour pouvoir voir un peu le gazon, et donner une chance aux abre de bourgeonner et de fleurir…

  5. Boris, entièrement d’accord. Et même si la neige commence à disparaître avant l’équinoxe, je ne m’en plains pas non plus.
    Patton… certainement pas l’un des félins! C’est votre pas très humble

  6. Même pas nécessaire… Il suffit de soulever la pelle lorsqu’elle heurte le gazon sur les bords de l’allée. Comme celle-ci est droite, ça nous donne un passage bien rectiligne. Ceci dit, pour des fins esthétiques, j’aimerais un sentier sinueux, serpentant entre des massifs floraux en été, mais je ne me mettrai pas à redessiner le jardin d’une maison qui ne m’appartient pas… Je pense en avoir fait assez de ce côté-là.

Les commentaires sont fermés.