Il suffisait que je sois en vacances…

Image tirée du site d'Environnement Canada. Cliquez sur l'image pour aller sur ce site.
Image tirée du site d’Environnement Canada. Cliquez sur l’image pour aller sur ce site.

Je suis en vacances depuis hier. En fait, je suis «officiellement» en vacances depuis lundi dernier, mais ce n’est que sur papier (tous les gens qui travaillent dans le milieu académique savent qu’il y a une énorme différence entre les vacances administratives et les vraies vacances). J’ai terminé mes corrections et remis mes notes… et donc je suis au repos jusqu’en août. Du moins, encore, officiellement. J’essaie tant bien que mal d’ignorer mon courriel (duquel j’ai débranché mon téléphone), mais on arrive quand même à me rejoindre. Le message de réponse automatique viendra bientôt à bout de ces récalcitrants.

J’ai donc commencé ma première journée de vacances en terminant un projet commencé il y a à peu près deux mois. Il faut dire que ce silence sur la blogosphère ne veut pas dire que je ne faisais rien. Pendant que j’enseignais mon «petit» cours de la session de printemps, j’étais (nous étions) très occupé(s) à la maison. Je vous mettrai au parfum dans les prochains jours. D’abord, il y a eu Oyaté qui a souhaité déménager son bureau du sous-sol à la chambre d’amis qui se trouve face à notre chambre à coucher. Rien de plus facile… que de déplacer le meuble-bureau et une bibliothèque, mais c’est autre chose d’amener le filage pour le réseau domestique et d’autres petits bidules du genre. Ça me laisse toutefois un vaste bureau au sous-sol où je suis dorénavant entouré plus que jamais par des livres et DVDs… (photos à venir).

Une fois le bureau déménagé, il y avait un petit effet domino… Il fallait maintenant réaménager la salle du sous-sol qui avait autrefois servi de chambre d’amis et qui était devenue un entrepôt pour les disques compacts d’Oyaté et les livres, revues et documents dont je me servais peu. J’ai donc démonté les étagères murales, ce qui a entraîné un besoin de repeindre deux murs de cette pièce, car les étagères murales, ça requiert beaucoup de trous pour les vis… Il a aussi fallu trouver un nouvel emplacement pour plusieurs boîtes et autres bidules, dont la vaste collection de disques de mon amour. Ce fut le projet d’aujourd’hui, commencé mi-mai lorsque j’ai taillé les tablettes à même les anciennes tablettes murales. Toute cette étagère est construite de matériaux recyclés. À l’origine, j’avais conçu la chose pour qu’elle puisse loger dans la chambre d’amis, mais une fois le lit mis en place, j’ai dû me raviser et j’ai plutôt choisi de l’installer au fond du corridor du sous-sol, juste entre l’atelier et la chambre d’amis. Il a fallu pour cela la rétrécir d’un pouce environ (donc couper chacune des tablettes) et ajuster la hauteur, puisque les conduits du chauffage rendent le plafond bien bas sur un côté du corridor. C’est ce qu’on appelle du sur-mesure!

Étagère DCOyaté a patiemment nettoyé chacun des boîtiers cet après-midi… mais ils n’ont pas été mis en ordre. Ce sera pour une autre fois. Ce qui importe, c’est qu’ils ne sont plus dans mon chemin. Nous les avions temporairement empilés sur une étagère basse derrière mon bureau (sous une fenêtre), mais cela posait obstacle aux chats qui désiraient aller voir sur le rebord de la fenêtre… et nous avons plus d’une fois entendu des disques dégringoler en cascade ces dernières semaines. Une bonne chose de faite.

Entre-temps, nos propriétaires ont décidé d’embaucher un entrepreneur pour qu’il refasse notre salle de bains, qui avait un léger problème d’écoulement d’eau dans le sous-sol. Le coulis entre les tuiles de la baignoire n’était plus étanche depuis longtemps… et cela commençait à sérieusement poser problème. Nous avons dû, pour cela, déménager temporairement chez un ami (merci encore, Le Chimiste) avec toute la marmaille féline, pour que l’entrepreneur puisse achever son travail. Par la suite, j’ai repeint la pièce… et donc j’ai été plutôt occupé. Oyaté aussi, qui prenait un cours de psychologie pendant la même session de printemps.

Je vous écris un article, photos à l’appui, sur les rénovations de la salle de bains dans les prochains jours. Je voulais toutefois vous rassurer: nous n’avons pas eu à souffir des terribles inondations qui ont ébranlé le sud de la province la fin de semaine dernière. Nous sommes restés bien au sec. Ce n’est pas le cas de ma belle-famille, cependant. La maison de ma belle-mère a été dévastée par les eaux déferlant de la colline toute proche et la route menant à sa maison ainsi qu’à celles (épargnées) du frère et de la sœur d’Oyaté tout près a été emportée. Tout ce beau monde loge présentement dans une résidence de personnes âgées du village, ainsi que d’autres «réfugiés des eaux», en attendant que la route soit à nouveau praticable. Nous sommes allés leur rendre visite mercredi, et ce n’était pas la joie, même s’ils prennent leur mal en patience. Ceci dit, même à Red Deer le temps n’a pas été exactement clément durant le mois dernier. J’avais réservé un casier à bicyclette au collège, mais je ne m’en suis servi qu’une fois: il pleuvait presque tous les jours! Mais comme on voit le temps se met au beau et chaud… il suffisait donc que je sois en vacances!

Advertisements

7 commentaires sur « Il suffisait que je sois en vacances… »

  1. Doreus ! Viens donc prendre tes vacances chez nous …..! Ca fait presque 1 an que je n’ai pu décapoter mon cabriolet …..:-))

  2. Est-ce que tout ces disque ont été transférés sur ordinateur. Moi j’ai tout charger ma discothèque sur iTune (je sais, tu n’aimes pas) et je n’achète ma musique qu’en ligne désormais 9via iTune Canada, bien sur). Pour l’instant, je puis loger environ les deux tiers de ma collection sur mon iPod Nano de 16Go. Je dois donc en attendant de pouvoir me procurer un modèle plus spacieux(dans 5 ans environ, puisque je me suis offert cette petite merveille en Janvier dernier), faire la rotation de mes préférences!

    Je suis bien heureux que tu sois de retours, je commençait à m’inquiété!

  3. Ah ! Ah! ….. Si le Beau Temps revient quand tu es en Vacances ….. Viens chez nous ! Parce que…. tu es un  » Good Luck Charm  » ! Et , en Gaule , on en a besoin : Météorologiquement …. et … Politiquement !

  4. Boris, le contenu de la plupart de nos disques a été transféré sur support informatique. Toutefois, je préfère encore avoir la musique sur un support «permanent» quelque part, surtout que l’on ne dispose pas des droits pour faire ce que l’on veut de la musique téléchargée… Cependant, il est très rare que nous allions chercher un disque pour le faire jouer dans un lecteur. Présentement, j’écoute la musique téléchargée sur mon disque dur à partir de l’ordinateur que j’utilise pour écrire ces mots…
    Patton, je ne sais pas si je pourrais aider la météo gauloise… qu’elle soit climatique ou politique… je suis en fait plutôt inquiet de la montée de l’intolérance que l’on peut voir dans les reportages ces derniers temps…

  5. Ah, ça faisait longtemps qu’on avait pas eu de nouvelles :-). Trente degrés, pour moi, ce n’est pas du beau temps, mais un temps trop chaud. C’est d’ailleurs ce qui nous attend aussi à Dijon dans les prochains jours…

  6. Olivier, tu sais, ici, comme l’hiver dure au moins la moitié de l’année, quelques jours de trente degrés, on les prend avec plaisir. On dit merci et on savoure… surtout que la chaleur d’ici n’est pas aussi humide qu’en certains endroits (Montréal, par exemple). J’ai passé l’après-midi à lire au jardin à l’ombre… entouré de matous joueurs. Le bonheur!

Les commentaires sont fermés.