Red Deer célèbre

RD2013-logo-FullColorC’est la fin de semaine des célébrations du centenaire de l’incorporation de Red Deer en tant que ville. Il y avait au menu une série de célébrations communautaires en plus d’un majestueux défilé de barils illuminés sur la rivière. Pour ce faire, le comité d’organisation (dont je fais partie) avait fait appel aux services de la firme britannique Creatmosphere, qui avait organisé un événement semblable en 2010 à Calgary.

Malheureusement, les événements météorologiques des dernières semaines ont rendu la rivière quelque peu dangereuse et instable. Il était impossible, à cause de la force du courant, d’assurer la sécurité des kayakistes qui auraient accompagné les lumières défilant au fil de l’onde, ni non plus celle des spectateurs qui se seraient massés sur les bords instables de la rivière. Il a donc fallu réinventer la chose sous une forme différente, n’utilisant pas directement les flots de la rivière. Le tout a donc été transféré à Fort Normandeau, où des sculptures lumineuses peuvent être admirées.

On peut aussi voir le réservoir d’eau illuminé la nuit.

Aussi, l’élément thématique (les barils ont contenu de l’huile de canola, un produit local, et peuvent être achetés pour servir de barils à eau pour le jardin) continue, mais sous une forme différente. Le lien avec l’eau est toujours là, et on peut dire que Mère Nature nous a rappelé à quel point l’eau est au centre de notre vie. Bien que Red Deer ait été épargnée par les crues qu’ont connu des villes moins chanceuses du sud de la province, il n’y a probablement personne ici qui n’a pas eu un quelconque impact sur sa vie.

Pour nous, il s’agit surtout de la famille d’Oyaté, qui vit sur une réserve à l’ouest de Calgary. Sa mère a vu sa maison inondée est devenir à peu près inutilisable. Son frère et sa sœur, qui vivent tout près, ont aussi dû évacuer leur maison respective, non pas parce qu’ils ont été inondés, mais parce que la route menant à leurs domiciles a été partiellement emportée par les eaux déferlant des collines environnantes, si bien qu’il leur est impossible de rester chez eux.

Photo de la route inondée par ma belle-soeur. Source: Facebook (cliquez sur l'image)
Photo de la route inondée par ma belle-soeur. Source: Facebook (cliquez sur l’image)

C’est donc un été de célébrations mi-figue, mi-raisin que nous vivons. Et je n’ai vraiment pas le cœur à la fête. Curieusement, lorsque je me suis engagé avec enthousiasme dans le comité de coordination des fêtes du Centenaire en 2010, je l’ai fait avec enthousiasme. Depuis, mon sens d’appartenance à cet endroit a été largement entamé par de trop nombreuses manifestations d’intolérance au quotidien, surtout à l’égard d’Oyaté. Ai-je vraiment le goût de célébrer plus de cent ans de présence euro-canadienne sur des terres autochtones qui ont été envahies par traîtrise? Pas vraiment.

Pas plus, d’ailleurs que la Fête du Canada… que nous célébrons aujourd’hui. Surtout avec la récupartion et la réinterprétation politique d’événements historiques que fait présentement le gouvernement fédéral.

2 commentaires sur « Red Deer célèbre »

  1. Bonsoir Stéphane!
    J’ai vu dans les nouvelles tout l’impact des inondations sur la population de l’Alberta et cela me touche. J’ai eu la chance de travailler durant plusieurs étés en Alberta (alors que j’étais étudiant) et j’ai semblé toujours garder un bon souvenir de cette province. Alors je me proposais de faire un don pour aider les sinistrés de ces inondations et j’ai pensé que faire ce don à une communauté autochtone. Est-ce que toi ou Oyaté pourraient me diriger vers un organisme qui viendrait en aide aux sinistré? J’ai vu sur le site de la Croix Rouge canadienne qu’il existe un Fonds destiné aux communautés autochtones (http://www.croixrouge.ca/faites-un-don/faites-un-don-en-ligne/faites-un-don-au-fonds-destine-aux-communautes-autochtones?lang=fr-CA). Est-ce que tu as déjà entendu parler de ce fonds? Est-ce que tu me le recommenderais pour faire un don?

    Laisse le bonjour à Oyaté de ma part et à la prochaine!

    Pierre Landry
    Ottawa, ON

  2. Pierre, la Croix-Rouge est effetivement l’organisme officiel pour canaliser les dons. Le seul problème est que, une fois arrivés sur la réserve, ce ne sont pas nécessairement ceux qui en ont le plus besoin qui les reçoivent…
    Nous avons fait des dons en nature que nous avons apportés à la famille d’Oyaté. Présentement, ils ont particulièrement besoin de serviettes et literie. Nous y retournons demain en emportant des couvertures et accessoires de bain. Ils ne savent toujours pas quand ils pourront réintégrer leurs domiciles, car les évaluateurs sont occupés du côté de Calgary…

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s