Petite recette de porc sauté au saté

Pork SatayCet après-midi, je me suis permis un petit luxe au soleil: par une température tropicale (il ne faisait que -10° sous un soleil radieux), je me suis rendu au centre-ville pour un brin de lèche-vitrine et un café avec un ami et collègue. C’était sympathique et rafraîchissant. Et me voici de retour et au travail à corriger des petits tests… car la session est bien amorcée et mes étudiants travaillent. Dur.

Avant de prendre la pause nocturne, je vous partage cette sympathique recette de porc au saté que j’ai piquée à Julie Van Rosendaal et préparée de manière un peu différente qu’elle, même si l’idée de base est la même. J’ai vu son porc en brochettes sur son blogue principal et il se trouvait que j’avais justement l’ingrédient principal, deux longes de porc, au frigo. Hula-hup, Barbatruc! La recette originale requiert les ingrédients suivants, que j’avais heureusement sous la main:

  • 2 longes de porc
  • 1 tasse (250 ml) de jus d’orange
  • ¼ tasse (75 ml) sauce soja
  • 1 c. à table (15 ml) de jus de lime ou de citron
  • 1 c. à table (15 ml) de miel
  • 1 c. à table (15 ml) de gingembre frais râpé
  • 3 gousses d’ail écrasé ou hachées fin
  • 1 c. à thé (5 ml) de poudre ou de pâte de cari
  • 2 oignons verts, hachés.

On mélange tous les ingrédients pour en faire une marinade où l’on laisse le porc, tranché fin, pendant deux heures, une nuit (ou deux dans mon cas). Elle fait cuire son porc en brochettes. Je l’ai fait cuire, après l’avoir épongé pour qu’il puisse griller, dans la poêle à feu vif et pas trop longtemps (on veut qu’il cuise, mais pas qu’il durcisse). J’ai ajouté des noix de cajou et un soupçon de beurre d’arachides (je n’avais pas de sauce à l’arachide sous la main) au moment de finir la viande, puis je l’ai servie sur une salade faite de laitue, de carottes effilochées, de poivrons rouges et d’avocats en morceaux. Ça fait quatre bonnes portions, et j’ai découvert que ça survit assez bien au réchauffement après réfrigération.

Un délice!

Oh, et puisque je ne suis pas chiche, quelques jours auparavant, nous avions été invités chez le Chimiste, tiens, justement celui-là que je rencontrai cet après-midi, qui nous a préparés de délicieuses enchiladas avec fèves frites. Je ne connais pas la recette, sinon en ce qui concerne la cuisson sous vide du poulet qui garnissait ces rouleaux. C’était bourratif à souhait!

Enchiladas
Advertisements