À feuilleter…

Couverture de l'Encyclopédie joliettaine. Cliquez sur l'image pour télécharger l'ouvrage (ça peut être assez long vu sa taille de 163 MO).
Couverture de l’Encyclopédie joliettaine; tableau de Gisèle Lépicier. On y voit la rue Saint-Viateur et la façade de la cathédrale.

J’ai, disons, vécu deux journées assez éprouvantes cette semaine. Lorsque je suis rentré à la maison et que j’ai vu un courriel de mon ami (et ancien bibliothécaire lorsque j’étais étudiant au Collège de l’Assomption, il y a de cela quatre lustres déjà), Réjean Olivier. Cet amoureux des livres, qui au fil des ans a publié de nombreux ouvrages rassemblant des traces des passés joliettain et assomptionniste, vient de publier, avec la collaboration de son épouse Yolande Pelletier, une gigantesque Encyclopédie joliettaine disponible sous format de livrel (j’aime bien ce néologisme) sous format PDF, disponible gratuitement via le site de la bibliothèque nationale. Attention: vu la taille de l’ouvrage (164 MO), le téléchargement prend un certain temps.

Le lancement virtuel a lieu aujourd’hui. Dans son communiqué, l’auteur présente ainsi son ouvrage: «L’Encyclopédie joliettaine est un livre électronique (livrel) gratuit qui contient 952 pages, plus de 650 photos anciennes et récentes, une soixantaine de liens – à la fin de l’ouvrage – pour télécharger d’autres livres gratuits sur Lanaudière, Joliette, L’Assomption, Sainte-Élisabeth (ma paroisse natale), le Collège de l’Assomption, la bibliophilie et le patrimoine de notre région ainsi que plus de 200 liens vers d’autres sites qui traitent de Joliette. Il faut noter que le livre officiel pour le 150e est un ouvrage complètement différent qui devrait sortir à la fin de 2014.»

Le cent-cinquantième dont parle l’auteur est celui de la Ville de Joliette, qui célèbre cette année l’anniversaire de son incorporation comme ville en octobre 1863. Pour ceux qui l’ignoreraient, c’est la ville où j’ai grandi, même si je n’y suis pas souvent retourné depuis mon départ en 1991 pour entreprendre des études universitaires.

L’Encyclopédie joliettaine est un ouvrage éclectique, où l’on trouve recensés un grand nombre d’ouvrages touchant à la région de Lanaudière, ainsi qu’une bibliographie d’œuvres publiées à Joliette ou par des Joliettains. On y trouve aussi de très nombreuses photographies anciennes qui illustrent de manière bien personnelle les intérêts de l’auteur concernant la ville où il a vécu la plus grande partie de sa vie. Ce n’est pas un ouvrage d’érudition ou même une encyclopédie au sens propre du terme; plutôt une œuvre d’amour qui constitue en quelque sorte un album de souvenirs communautaires dont il s’est fait le curateur, en compagnie de son épouse. On y voit notamment plusieurs hommages personnels à des amis… et des traces de son indéniable et indéfectible nationalisme. Ceci dit, l’information qui s’y trouve rassemblée vaut le détour; si l’histoire de la ville vous intéresse le moindrement, allez y jeter un coup d’œil. Comme je l’ai déjà dit, c’est offert gratuitement!

Réjean Olivier et Yolande Pelletier. Photo: Pierre David.
Réjean Olivier et Yolande Pelletier. Photo: Pierre David.

Merci Réjean et Yolande! Ça m’a fait beaucoup de bien après ces journées tendues à me trouver coincé dans le feu croisé entre mon syndicat et mon patron.

Photos du lancement officiel le 6 février à l’Hôtel de Ville de Joliette:

Publicités

Un commentaire sur « À feuilleter… »

  1. Merci Stéphane pour cette belle page qui fait honneur à Joliette, ta ville natale.
    Réjean Olivier, Joliette, ex-bibliothécaire au Collège de l’Assomption (1965-2000)

Les commentaires sont fermés.