Visites à Regina

FNUJournée de visites à Regina, Saskatchewan aujourd’hui. Mon admiration pour Douglas Cardinal est déjà bien connue… et voici son œuvre canadienne qui touche de plus près les Premières Nations: l’édifice de l’Université des Premières Nations, en bordure du campus de l’Université de Regina.

Je reviendrai sur l’ensemble de nos visites dans un autre article; pour l’instant, je ne voulais que vous partager ce petit apéritif. Et, parlant d’apéritif, nous avons eu droit à un souper splendide chez Afghan Cuisine, juste en face de notre hôtel.

Publicités

D’une capitale à l’autre… dans les Prairies

Législature manitobaineNotre voyage se continue… mais nous sommes de retour dans les Prairies. Ce matin, la législature manitobaine se réveillait tranquillement pendant que nous nous rendions à un restaurant du centre-ville pour y prendre notre déjeuner. La capitale manitobaine était bien sereine pour une province qui se débat présentement avec des inondations assez envahissantes (et dont nous craignions qu’elles nous empêchent de nous rendre en Saskatchewan aujourd’hui).

Éoliennes SaskatchewanFinalement, nous en aurons été quittes pour un repas du midi à Brandon, sous le niveau de la rivière Assiniboine, (derrière la grue que l’on peut voir dans l’article en lien ci-haut) mais bien au sec, puis un trajet sans histoire. En Saskatchewan, les éoliennes profitaient à plein des vents soutenus qui balaient les Prairies ces derniers jours.

Législature SaskatchewanEt sept heures après notre départ de Winnipeg, nous voici à Regina, capitale de la Saskatchewan, dont la législature est en travaux (comme celle de l’Alberta, d’ailleurs).

Edgar caressesLes plus perspicaces d’entre vous auront remarqué que nous nous rapprochons de chez nous, où nous attendent toujours quatre poilus… dont on prend bien soin en notre absence. C’est d’ailleurs à se demander si Edgar, que l’on peut voir ici recevant les caresses du fils d’Alison, s’ennuie vraiment de nous…

Garantie évaporée

odometre-clioCet après-midi, alors que nous quittions Dryden en direction de Kenora, lors de notre périple de retour, nous avons pu voir s’évaporer ce qui restait de la garantie de Clio. Oui… nous avons passé le cap des cent mille kilomètres. Que cela se soit produit lors d’un voyage à travers le pays n’était que plus approprié. Il fallait donc s’arrêter en bordure de la route 17 et faire une petite photo…