Une petite recette: Gâteau marbré

Gâteau marbréJ’ai passé une partie de la fin de semaine au fourneau. En effet, ma belle-sœur célébrait son anniversaire dimanche, et nous étions de réception. Pour l’occasion, étant donné la vingtaine de convives, j’ai opté pour un menu plutôt simple, question de plaire à tout le monde et surtout de m’épargner d’avoir à faire du montage d’assiettes et tout et tout. Comme il y a au moins une dizaine d’enfants, il ne faut pas non plus faire dans le trop aventureux. Donc, un gros (5,6 kg) pot-au-feu avec pommes de terre cuites dans le bouillon (ajoutées environ une heure avant la fin de la cuisson du rôti).

RôtisMon boucher a fait fortune samedi… Oh! Et il y avait un «petit» rôti d’élan avec celui de bœuf. Il était d’une taille plus normale (un peu moins d’un kilo si je me souviens). Non, je n’ai pas de photo du plat terminé… la cuisine était alors pleine de petits monstres qui couraient en tous sens. Aussi, concession à ma belle-famille, la sauce (et donc le liquide de cuisson) ne contenait pas de vin. Il y avait aussi une salade césar en accompagnement, que j’ai servie dans le couvercle de la rôtissoire que l’on peut voir ci-haut. L’heure était à la quantité, non à la délicatesse de la présentation.

Une autre de mes belles-sœurs, (en fait, la cousine d’Oyaté, mais pour tout un paquet de raisons, on la considère comme sa sœur; les relations familiales sont flexibles, comme ça, dans les familles autochtones) qui vit en ville, était venue la veille et avait préparé deux belles grosses banniques, l’une régulière et l’autre avec du fromage râpé. Au dessert, un gâteau au chocolat format industriel (ça prend huit fois la recette originale) préparé avec quatre moules de 9X13 pouces (deux gâteaux placés côte-à-côte, sur deux étages). Évidemment, il y a eu quelques surplus… que la belle-famille s’est fait un plaisir d’emporter.

Gâteau Heather C’était mon premier essai de glaçage décoratif… pas mal pour du travail artisanal, surtout que ça m’a valu le commentaire suivant: «c’est fait à la main?!?». N’ayant évidemment pas de plat suffisamment grand pour déposer le gargantuesque gâteau, il s’est retrouvé sur l’une de mes planches à découper, déposée sur l’une de mes tôles à biscuits format industriel (qui occupe toute la largeur du four).

Mais voilà… la fille de celle dont nous célébrions l’anniversaire hier a son propre anniversaire cette semaine. Et c’est l’un de ces anniversaires marquants qui méritent d’être soulignés. Et la belle-famille m’a demandé s’ils pouvaient revenir… J’ai donc demandé à ma nièce ce qu’elle voudrait comme menu. Elle m’a demandé de la lasagne (ce ne sera pas sa première; j’en ai déjà préparé pour elle à l’occasion d’un tournoi de hockey il y a quelques années) et, comme je ne veux pas répéter le même gâteau, je lui ai suggéré celui qu’on voit en tête de cet article et que je voulais essayer depuis longtemps.

Comme pour le gâteau au chocolat que l’on voit ci-haut, la recette de ce gâteau marbré vient du site de Stephanie Jaworski, Joy of Baking. N’ayant jamais auparavant préparé une recette de gâteau à base du mélange beurre-sucre (j’ai l’habitue des mélanges où l’on prépare les ingrédients secs d’un côté, puis les ingrédients humides, puis l’on combine rapidement avant d’enfourner), je voulais l’essayer avant de faire de ma belle-famille un groupe de cobayes culinaires. Donc, essai, concluant, ce soir. C’est moins moelleux, mais c’est d’un savoureux… Il faudra que je quadruple ou que je sextuple la recette pour prépare un gâteau à deux étages de 9X13 pouces (non, pas deux cette fois), mais c’est très faisable. Aussi, je vais substituer le café utilisé dans la recette originale pour faire fondre le chocolat par du lait. Je n’ai pas envie d’avoir un autre épisode de la maison folle remplie d’enfants caféinés et sucrés.

Donc, la recette est la suivante:

  • 115 grammes (4 onces ou une tablette Baker’s) de chocolat mi-sucré ou amer, au goût
  • 30 ml (2 c. à table) de café (ou de lait, ou d’eau)
  • 375 ml (1½ tasse) de farine tout-usage (je n’utilise pas de farine à pâtisserie; je ne suis pas fan des additifs que l’on y met)
  • 30 ml (2 c. à table) de poudre à pâte (levure chimique)
  • 3 ml (¼ c. à thé) de sel
  • 125 ml (½ tasse ou un quart de livre) de beurre non-salé à la température de la pièce
  • 250 ml (1 tasse) de sucre granulé
  • 2 œufs
  • 5 ml (1 c. à thé) d’extrait de vanille (je suis certain que ce ne serait pas mauvais avec de l’extrait d’orange aussi, avec peut-être un peu de zeste ajouté à la recette)
  • 125 ml (½ tasse) de crème sûre ou de yaourt à température de la pièce

Préchauffer le four à 180°C  (350°F) et placer la grille au milieu. Sur un bain-marie frémissant, faire fondre le chocolat dans le café (ou l’eau, ou le lait). Retirer du feu et laisser refroidir. Combiner la farine, la poudre à pâte et le sel dans un bol (tamiser ou fouetter ensemble pour bien combiner la poudre à pâte et la farine afin d’assurer une levée uniforme. Battre le beurre avec le sucre jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. Incorporer les œufs un par un, ajouter la vanille et battre jusqu’à l’obtention d’un mélange onctueux.

Au mélange de beurre, ajouter peu à peu, en alternant, la farine et la crème sûre (ou le yaourt, ce qui fut mon choix) et bien incorporer sans trop battre. On peut procéder en versant un tiers de la farine, mélanger, ajouter la moitié de la crème, mélanger, puis un autre tiers de la farine, et ainsi de suite.

Séparer le mélange en deux parts. Ajouter le chocolat fondu à l’une des parts. Déposer des cuillèrées de mélange, en alternant, dans le moule à pain graissé. Passer ensuite un couteau ou une brochette dans le mélange pour créer des marbrures, mais ne pas mélanger uniformément.

Cuire de 55 minutes à une heure. Laisser refroidir une dizaine de minutes dans le moule avant de démouler et de laisser refroidir complètement sur une grille.

Un délice! Pour la belle-famille, il faudra que j’utilise un chocolat un peu plus sucré, mais ça va aller. On peut voir ici le gâteau qui a servi pour ma nièce.

Publicités

Un commentaire sur « Une petite recette: Gâteau marbré »

Les commentaires sont fermés.