Bûche de Noël

Bûche 2014D’abord, bonne année à vous, fidèles lectrices et lecteurs de ce blogue… surtout merci pour votre patience en ces temps où ce blogue est un peu plus épisodique qu’il a été par le passé.

Dans la suite des plats servis à notre repas de Noël la semaine dernière, le dessert: la bûche des Fêtes. Depuis quelques temps, ma belle-famille m’amène à me dépasser en pâtisserie et je voulais faire quelque chose qui serait à la fois un peu original et typique des repas des Fêtes. À ma grande surprise, la bûche, si traditionnelle au Québec, est pratiquement inconnue ici. L’inspiration pour cette bûche m’est venue d’un endroit inhabituel pour les recettes: le journal La Presse de Montréal, qui a publié une série de recettes à caractère festif dans son cahier spécial de Noël. L’une d’entre elle a retenu mon attention: la bûche de Noël à l’érable et à la confiture de la chef Gabrielle Rivard-Hiller de la cabane à sucre du restaurant montréalais Au Pied de Cochon. Cependant, je n’ai conservé de cette recette que le gâteau meringué au citron qui en forme la structure et la garniture composée en partie de confiture de fraises; j’ai ensuite recouvert le tout de glaçage, que j’ai aussi utilisé au centre du gâteau plutôt que d’utiliser la crème fouettée à l’érable. J’ai suivi la recette du gâteau à la lettre:

  • 6 jaunes d’œuf
  • 6 blancs d’œuf
  • 400 g (2 tasses) de sucre
  • 60 ml (1/4 de tasse) de lait
  • Le zeste fin d’un citron
  • 230 g (2 tasses) de farine tout usage
  • 4 c. à thé de poudre à pâte
  • Environ 3 tasses (750 ml) de confiture de fraise

Préchauffer le four à 180ºC (350ºF). Chemiser de papier parchemin une plaque à pâtisserie de 28 sur 45 cm (11 sur 17 po).

Dans un bol, battre les jaunes d’oeuf, le sucre, le zeste et le lait. Bien fouetter afin d’incorporer de l’air et que le mélange commence à blanchir. Dans un autre bol, fouetter les blancs d’oeuf en pics moyennement fermes. Plier les blancs montés dans les jaunes. Ajouter la farine et la poudre à pâte et plier afin de ne pas faire retomber l’appareil.

Étaler sur la plaque à pâtisserie et cuire au four pendant 15 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau soit doré partout. Sortir du four, attendre 10 minutes, puis étendre un linge propre sur le gâteau et rouler celui-ci sur lui-même, de manière à former une bûche. Laisser refroidir ainsi.

Une fois le gâteau refroidi, j’ai délicatement déroulé le tout et couvert l’intérieur de glaçage (battre ensemble 1 tasse de beurre non-salé ramolli et 2 tasses de sucre à glacer; parfumer d’un peu de sirop d’érable) puis de confiture de fraises du commerce. J’ai ensuite roulé le tout et recouvert l’extérieur de glaçage sur lequel j’ai saupoudré du cacao en poudre et décoré de quelques rosettes.

Le résultat? C’était bon au goût, mais la texture était trop ferme pour mon goût; la meringue donnait une texture sèche à l’ensemble; il me faudrait trouver une recette de gâteau à la fois moelleux et qui ne gonfle pas trop à la cuisson. Comme premier essai de bûche, ce n’était pas trop mal.

Advertisements

3 commentaires sur « Bûche de Noël »

  1. Gloup ! Gloup ! Yé n’en peu plou …. Je suis gavé comme une oie rien qu’à lire et visualiser tes festins !!!! 😉

Les commentaires sont fermés.