Poulet parmiggiano

Poulet pané

Voilà bien une recette que je regrette de ne pas avoir pensé à explorer plus tôt: j’adore le poulet au parmesan. Il y a environ deux mois, il m’est venu à l’idée d’explorer une recette pour la chose, que j’ai trouvée dans le volume suivant: Great Tastes Chicken (Bay Books, 2009), p. 118. Hier soir, quand j’ai préparé le plat ci-haut, il me manquait quelques ingrédients et je n’avais pas le goût de sortir le robot pour hacher les noix, donc je me suis contenté d’une panure composée de chapelure et de parmesan frais râpé, assaisonné d’herbes. Cependant, je vous mets ici la recette originale, que l’on peut évidemment varier à l’infini. Cela se sert aussi délicieusement avec une sauce tomatée. Ici, c’était accompagné d’un riz pilaf aux pignons de pin et noix de Grenoble ainsi que de légumes étuvés, puis revenus à l’huile d’olive. Les ingrédients sont fournis pour quatre portions.

Pour la croûte:

  • 3 tranches de pain rassis que l’on fait sécher au four doux, puis que l’on passe au robot (ou chapelure commerciale)
  • 25 g (¼ tasse) de parmesan frais finement râpé
  • le zeste râpé de deux citrons
  • 100 g (1 tasse) de noix de Grenoble
  • 1 c. à table de feuilles de thym frais
  • 1 c. à table de romarin frais haché [cela me paraît énormément beaucoup, en passant; je n’ai jamais mis autant de romarin en proportion d’autres ingrédients; il me semble que ça donnerait un goût résineux pas très agréable, mais la recette est écrite ainsi. J’ai rarement cet ingrédient ou le suivant sous la main, donc je ne peux pas vérifier.]
  • 1 petite poignée de feuilles d’origan frais [encore une fois, un peu fort]
  • sel de mer, au goût

Autres ingrédients:

  • 4 suprêmes (poitrines désossées sans la peau) de poulet
  • 1-2 œufs légèrement battus
  • 60 g (½ tasse) de farine tout-usage

Pulser ensemble tous les ingrédients de la croûte au robot, sauf le sel (ou soigneusement mélanger après avoir écrasé les noix et haché les herbes très finement). Verser dans un grand bol et ajouter sel et poivre. Bien mélanger. Dans un autre bol, battre l’œuf. Placer la farine dans un troisième bol. Bien essuyer les suprêmes de poulet, puis tremper chacun d’abord dans la farine, puis dans l’œuf, et enfin dans le mélange de chapelure. Déposer sur une tôle à cuisson couverte de papier parchemin. Il n’est pas interdit d’insérer un thermomètre à cuisson dans le plus gros des suprêmes, question de pouvoir ajuster le temps de cuisson.

Faire cuir dans un four préchauffé à 375°F (190°C) pendant 15 minutes. Retourner et continuer la cuisson un autre 10-15 minutes. Servir chaud avec des tranches de citron.

Le poulet est délicieux, juteux… et tout ce que vous voudrez!

 

Advertisements

2 commentaires sur « Poulet parmiggiano »

  1. En fait, si on reste raisonnable en ce que l’on met dans la panure, ce n’est somme toute qu’une poitrine de poulet (avec l’avantage que la panure lui préserve sa tendreté à la cuisson).

Les commentaires sont fermés.