Après l’enseignement, on fait quoi?

Alfred dort

Bien sûr, si l’on suit l’exemple d’Alfred ci-haut, on se repose… Mais ce n’est pas exactement ce que j’ai au programme.

D’abord, au cours des deux prochaines semaines, correction intensive (j’ai pris un peu de retard) afin de pouvoir finaliser mes notes avant la fin du mois. Cela prendra le devant sur toutes sortes d’autres activités, mais il y a bien aussi quelques réunions. C’est après tout la saison.

Par la suite, jusqu’à la mi-juin, le programme sera varié et intéressant, mais intense quand même, et ce pendant qu’Oyaté prend un cours de printemps, question de ne pas s’ennuyer lui non plus. Donc, je participerai pour la troisième année de suite à la conférence annuelle des étudiant(e)s en histoire de l’Université Mont-Royal, de Calgary. Je devrais également être animateur d’atelier, ce qui me donne un rôle, mais n’exige aucune préparation. Les présentations à cette conférence devenue nationale sont souvent intéressantes et permettent à des étudiants de premier cycle universitaire de faire leurs premières armes dans cette parfois redoutable arène qu’est la conférence académique. C’est un peu plus imposant que celle de la semaine dernière tenue chez nous (et qui ne rassemble que nos étudiant(e)s), mais ça se tient quand même dans un climat sympathique.

Par la suite, le mois de mai sera consacré à deux tâches principales: revamper mes deux cours d’introduction à l’histoire du Canada et préparer le nouveau cours sur «Le sexe et le genre dans l’histoire» que je donnerai à l’hiver 2017. Je voudrais également avoir mes plans de cours prêts pour l’automne; il faut de toutes manières que je commande mes manuels à la librairie scolaire avant la fin mai, donc autant préparer les plans de cours aussi, plutôt que d’être à la dernière minute en août (pour autant qu’on ne décide pas, à la dernière minute, de changer le modèle imposé qui nous a été donné l’an dernier).

Je présenterai également une communication lors de la conférence pré-congrès «Des historiens enseignant l’histoire», toujours à l’Université Mont-Royal. J’y présenterai quelques résultats de mon travail sur l’utilisation des histoires dans l’enseignement de l’histoire, principalement dans mes mes cours d’introduction à l’histoire du Canada et celui sur les Autochtones. Il faudra bien que je prépare cette présentation, parce que j’aimerais bien en tirer un article; il a trop longtemps que j’ai publié quoi que ce soit de substantiel, et ça commence à paraître (d’ailleurs, c’est un peu la raison pour laquelle j’ai ravivé ce blogue: j’ai besoin d’écrire pour me forcer à écrire).

Je disais «conférence pré-congrès», parce qu’elle se tiendra juste avant le Congrès des sciences humaines et sociales, auquel j’ai assisté la dernière fois à Vancouver en 2008. Ce congrès est la grand-messe canadienne des diverses associations professionnelles en humanités, lettres, et sciences sociales. C’est intense… Mais je n’ai pas l’intention de m’épuiser comme en 2008, surtout que c’est à côté de chez nous. Nous passerons quelques jours à Calgary, mais je ne me suis inscrit aux activités que d’une seule association et j’irai assister à la présentation d’une amie dans le cadre du congrès annuel d’une association de laquelle je me suis désaffilié pour la deuxième fois.

Après tout cela, je mettrai donc l’accent sur la préparation de cours et d’articles jusqu’à ce que mes vacances commencent officiellement, quelque part vers la mi-juin. J’ai aussi l’intention de faire un vrai bon ménage de printemps cette année; la maison en a bien besoin. Il me reste aussi à faire quelque chose que j’ai mis de côté, il y a maintenant trois ans, lorsque nous avons repeint toute la maison: il faut repeindre l’intérieur des armoires de la cuisine. Ce n’est pas un petit travail… et je veux le faire au cours de l’été.

Donc, il y aura bien un peu de repos au cours des prochains mois et je ne suis pas fâché d’être encadré par un horaire d’enseignement, mais ça ne veut quand même pas dire que je vais j’asseoir sur mon derrière et ne rien faire. Et je ne vous ai pas parlé de ma liste de lectures à faire cet été…

Allez, on s’y lance!

2 commentaires sur « Après l’enseignement, on fait quoi? »

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s