Tarte aux bananes

Tarte bananes pointeC’était un petit délice… pour compléter un souper chez des amies qui nous avaient amoureusement mitonné un repas à l’indienne. Ceci est aussi le dessert préféré de mon cher et tendre. Encore une fois, la recette originale a été tirée chez la toujours fiable Stephanie Jaworski.

La recette est très simple, en fait: il s’agit d’une croûte sablée couverte de tranches de bananes, puis de crème pâtissière, le tout décoré au goût, de crème fouettée et (dans le cas présent) de cacao en poudre.

CroûteComme mon assiette à tarte est considérablement plus large (à 12 pouces de diamètre, plutôt que les 8 ou 9 de la recette), j’ai doublé la recette, ce qui m’a permis de faire également deux petites tartelettes. Je me suis amusé à faire deux petites (mais savoureuses) modifications à la recette de base. D’abord, comme je préparais également une tisane pour la gorge, j’ai décidé d’intégrer du zeste de citron à la pâte de la croûte. Ensuite, j’ai parfumé la crème pâtissière au sucre d’érable. C’était discret mais quand même présent.

Je reprends ici la recette précédemment publiée de tartelettes aux fruits, dont la croûte et la crème sont identiques.

Croûte sablée:

(proportions de la recette originale; j’ai doublé)

  • 1 tasse (130 g) de farine tout-usage
  • 1/3 tasse (35 g) de sucre à glacer
  • Une pincée de sel
  • ½ tasse (113 g) de beurre non-salé froid, coupé en cubes d’environ 1 cm
  • Le zeste d’un citron (mon ajout)

Bien mélanger les ingrédients secs au robot culinaire, puis ajouter le beurre et pulser jusqu’à ce que l’appareil commence à s’agglomérer. Presser ensuite la pâte (pas besoin de former une abaisse) dans les assiettes à tartes à fond amovible. Placer au congélateur une quinzaine de minutes. On peut piquer la pâte à la fourchette et la couvrir de riz / pois secs / poids à tarte déposés sur une feuille de papier parchemin avant d’envoyer au four préchauffé à 450° F (220° C) pendant une quinzaine de minutes, jusqu’à ce que la croûte commence à brunir.

Croûtes prêtes à aller au fourIl est préférable, si l’on veut éviter les dégâts possiles causés par le beurre qui peut fondre et s’écouler, de poser les moules sur une tôle à biscuits, même si cela prolonge quelque peu la cuisson.

Oeufs et farineCrème pâtissière:

(Encore une fois, les quantités données ici ont été doublées)

  • 1¼ tasse (300 ml) de lait
  • ½ gousse de vanille coupée sur sa longueur (ou 1 c. à thé (5 ml) d’extrait de vanille)
  • 3 gros jaunes d’œufs
  • ¼ tasse (50 g) de sucre blanc granulé (ou moitié sucre blanc, moitié sucre d’érable)
  • 2 c. à table (2o g) de farine tout-usage
  • 2 c. à table (20 g) de fécule de maïs
  • 1 c. à table (15 ml) de rhum (optionel)

Mélanger le sucre et les jaunes d’œufs dans un bol. Fouetter ensemble la farine et la fécule et ajouter au mélange de sucre et de jaunes d’œufs. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse. Dans une casserole, faire frémir le lait et la gousse de vanille (si l’on utilise l’essence de vanille, l’ajouter seulement après l’ajout des autres ingrédients); retirer du feu et retirer la vanille, puis ajouter progressivement au mélange d’œufs en brassant constamment pour éviter la coagulation. On peut passer au tamis si des grumeaux se forment. Faire chauffer le mélange à feu moyen jusqu’à ébullition, tout en brassant constamment jusqu’à ce que la crème commence à épaissir (30-60 secondes). Ajouter l’essence de vanille si l’on n’a pas utilisé erser dans un bol et couvrir de pellicule plastique déposée directement sur la crème pour laisser refroidir à la température de la pièce. On peut verser directement dans les croûtes sans refroidir, mais la croûte risque de ramollir.

Crème sur tarteJusqu’ici, tout paraît très beau, mais j’ai malheureusement été distrait durant la préparation de la crème pâtissière cet après-midi… Oh! Peu de chose! Quelques secondes… Mais c’étaient les secondes critiques et à mon retour au chaudron, il y avait un bloc de ciment… j’ai dû tout reprendre. Donc: on fait bien attention au touillage!

Bon. Le reste est simplement question d’assemblage: on couvre le fond de tarte de tranches de bananes (personnellement, je les tranche très fin, mais Oyaté m’a aidé et il a tranché quelque peu plus épais)… Puis on couvre immédiatement de crème pâtissière.

Tarte avec crèmeOn peut avoir des bananes par-dessus la crème pâtissière, mais il faut savoir qu’elles brûniront rapidement au contact de l’air; donc, c’est à éviter si on ne sert pas la tarte immédiatement. J’ai aussi saupoudré de poudre de cacao, puis décoré (chez nos amies) avec de la crème fouettée préparée ainsi:

  • 1 tasse (250 ml) de crème à fouetter (35%)
  • 2 c. à table (30 ml) de sucre à glacer
  • 1 c. à thé (5 ml) d’essence de vanille.

On fouette le tout jusqu’à l’obtention de pics rigides, puis on décore!

Tarte bananesBon… le centre aurait pu être plus artistique, mais il fallait faire vite! Cela s’est ensuite fait dévorer goulûment…

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s