Ça brûle

Feu le long de la route 63 près de Fort McMurray le 3 mai 2016. Photo par Terry Reith, Canadian Broadcasting Corporation. Cliquez sur l'image pour accéder à l'article original et à une galerie de photos.
Feu le long de la route 63 près de Fort McMurray le 3 mai 2016. Photo par Terry Reith, Canadian Broadcasting Corporation. Cliquez sur l’image pour accéder à l’article original et à une galerie de photos.

Si vous vivez au Canada, ce ne sera pas une nouvelle. Si vous vivez ailleurs, vous n’en avez peut-être pas entendu parler. Fort McMurray, le centre névralgique de l’industrie des sables bitumineux, flambe. Les 78 000 habitants ont dû évacuer en catastrophe et des quartiers de la ville ont déjà été dévastés. Il n’y a que deux routes pour sortir de cette ville éloignée située en pleine forêt: la route 63 vers les camps miniers du nord ou vers le sud.

Un de nos amis, qui enseigne au collège Keyano, a été évacué vers Athabasca, au nord d’Edmonton. Nous avons plusieurs amis qui y ont de la famille et des amis. Tout le monde est inquiet. Au moment d’écrire ces lignes (à près de minuit), le pronostic n’est pas favorable et les choses pourraient empirer. Les températures anormalement élevées et la sécheresse qui règne sur les Prairies depuis le début de l’année sont favorables à l’incendie.

Risques d'incendie au Canada pour le mercredi 4 mai.. Image tirée du site anglais de Météomédia. Cliquez sur l'image pour accéder au site original.
Risques d’incendie au Canada pour le mercredi 4 mai.. Image tirée du site anglais de Météomédia. Cliquez sur l’image pour accéder au site original.

Quant à nous, qui sommes présentement à Calgary, il n’y a pas à s’inquiéter: nous sommes très loin de tout ça. Au pire, nous serons incommodés par la fumée d’ici quelques jours.

Le fil de nouvelles sur le site de Radio-Canada.

Fil de nouvelle (en anglais) sur le site de CBC.

Mise à jour: Carte des dégâts dans la ville le 4 mai en matinée (via Radio-Canada):

Dommages Fort Mac 2016-5-4

Publicités