Plate-bande: ça continue!

PB2016Il y a quelques jours commençait un nouveau projet d’aménagement paysager: l’ouverture, devant la maison, d’une nouvelle plate-bande. En une soirée, Oyaté et moi avons dégagé deux cercles (de six et huit pieds de diamètre respectivement) liés par un «pont» en arc de cercle entre les deux. Il restait à finaliser l’aménagement en ajoutant du terreau et de la mousse de tourbe, ainsi qu’une bordure de plastique (je n’ai pas les moyens de mieux) pour en bien délimiter le pourtour. Comme il n’a pas plu pendant plusieurs jours, la terre était bien sèche et facile à déplacer.

PB2016-1Il fallait creuser le pourtour et, ce faisant, mélanger le nouveau terreau à la terre (d’excellente qualité) originale.

PB2016-2Ceci fait, il fallait ensuite insérer le pourtour de plastique, fixé à intervalles dans le sol par des clous, puis à remblayer. Encore une fois, j’ai eu droit à l’aide généreuse d’Oyaté pour ce travail physique.

PB2016-3Plus tôt dans la journée, j’étais allé me procurer les plants principaux des vivaces qui serviront de points d’ancrage visuel pour la plate-bande (le reste serait rempli par des vivaces transplantées d’ailleurs dans le jardin et, pour cette année, d’annuelles).

PB2016-4Et une première étape complétée. Il suffisait ensuite d’arroser copieusement. Très copieusement, car, comme je le disais plus haut, le sol était un peu sec.

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s