Delphinium!

delphi2J’ai «découvert» le delphinium (aussi connu sous le nom populaire de «pied d’alouette» pendant un séjour à Sainte-Luce-sur-Mer où, pendant que j’étais à la fois postulant chez les Clercs de Saint-Viateur et étudiant au doctorat en rédaction de thèse, me suis allé passer l’été 2000. C’était le lieu idéal pour écrire et se ressourcer. Non seulement j’ai souvent profité du bord de mer pour aller réfléchir entre deux séances intensives d’écriture dans ma chambre, mais j’ai aussi souvent parcouru le jardin aménagé autour d’un étang, où pullulaient toutes sortes de plantes, dont des delphiniums, que m’a fait connaître le frère Léo Brassard, de regrettée mémoire.

Les choses ont changé à Sainte-Luce. La Grande Maison a été vendue à un promoteur et transformée en résidence pour personnes âgées (ce qui n’est pas entièrement différent de son rôle pour la communauté dans ses dernières années) et je ne sais pas ce qui est advenu du jardin d’agrément.

Toujours est-il que j’ai une passion pour cette plante vivace qui ne demande pas beaucoup d’entretien et qui est très généreuse. J’en ai plusieurs dans la cour arrière, le long de la clôture, dans diverses teintes de bleu. Dans la nouvelle plate-bande, j’en ai planté un aux teintes rosées. Il a fleuri quelque peu en retard pour cause de transplantation, mais ça promet!

delphi1D’ici quelques années, il aura pris du volume et deviendra un bel ajout à la partie est de la plate-bande.

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s