Rusty rêve de s’épivarder

Cette photo a été prise hier, alors que Rusty, perché sur l’allège de la fenêtre de la salle de bains, regardait la cour ensoleillée… mais aussi très enneigée. Contrairement à son frère Edgar, il n’est pas friand de sortir lorsqu’il fait trop froid…

Rusty semblait vouloir me dire: « Non, mais, quand nous ramèneras-tu le printemps? » Bon… on nous promet un réchauffement pour les prochains jours.

Entretemps, nous avons passé une partie de l’après-midi à enlever le petit banc de neige que la Ville avait déposé devant notre trottoir et devant la maison de la voisine (enceinte) dans la matinée. Ce fut notre exercice de la journée.

Publicités

2 commentaires sur “Rusty rêve de s’épivarder

  1. Un mot québécois qui vient de pivert ! Épivarder signifierait, d’après le dictionnaire étymologique du patois Poitevin, avoir une mauvaise langue, par analogie avec le bec très actif du pivert. Mais « s’épivarder », dans quel sens ce mot que je n’avais jamais rencontré est-il utilisé au Canada ?

  2. Au Québec, le mot signifie non pas commérer, mais plutôt courir au large, se promener sans but précis, se dégourdir les jambes…

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.