Grand ménage

Vous savez ce que c’est? Ces poils, eh bien, ils se trouvaient dans la porte de notre four. Non, pas là où la nourriture cuit, mais bien entre les deux parois de la porte. Il y a un espace entre la paroi métallique intérieure (que l’on voit ici) et la paroi extérieure, faite de verre peint dans le cas de notre four. Il suffit d’enlever quatre vis au bas de la porte pour pouvoir… faire le ménage un peu dans tout ça. Je constate aussi qu’il manque une vis pour tenir la vitre intérieure, mais ça, il me faudrait aller chercher les pièces.

Le tout une fois nettoyé. Je sais, ce n’est pas parfait, mais nul n’est tenu aux miracles. Au moins, il n’y a plus de poils qui risquent de roussir… du moins jusqu’au prochain grand ménage. Cette fois, il avait été provoqué par une quiche qui avait choisi de couler abondamment au fond du four, requérant un nettoyage en règle de la cuisinière (qui en avait bien besoin). J’y ai passé l’après-midi, mais ça valait la peine. Je suppose que c’est le début du grand ménage de printemps… dont la maison a grandement besoin!

Oui… si la maison m’appartenait, j’aurais une cuisinière au gaz… on peut toujours rêver! Je rêve surtout d’une vraie hotte; la nôtre ne fait que recirculer l’air et ne fonctionne donc jamais autrement que comme éclairage.

Publicités