Adorable, mais…

Près de chez nous il y a une série de maisons qui hébergent des personnes ayant des problèmes de santé mentale (un résultat du processus de désinstitutionnalisation qui a culminé par la fermeture complète, il y a quelques années, du Centre Michener tout près). À l’Halloween et à Noël, toutes ces maisons se lancent dans une frénésie de décoration absolument adorable qui a pour résultat de donner une rue très festive.

C’est devant l’une de ces maisons que nous avons vu, lors de nos pérégrinations vespérales (nocturnes, disons), cette décoration un peu particulière. C’est très joli… mais qu’est-ce au juste? Un chat? Un chien? Un bébé renne? Un amalgame étrange entre divers quadrupèdes qui donne un résultat que l’on pourrait assimiler à l’ornithorynque? Vos suggestions sont les bienvenues!

Publicités

Féérie hivernale

Comme chaque année, le parc devant l’hôtel de ville prend des airs féériques pour la fin d’année. Le temps doux des derniers jours s’y prêtait et, lors de l’une de nos promenades vespérales, Oyaté et moi avons pris quelques clichés dans le parc… et quelques vidéos.

Il y a aussi une grande épinette maigrelette (elle pousse là, on ne l’y a pas apportée pour l’occasion) qui se fait décorer chaque année. Pourtant, cette année, il me semble qu’ils ont quelque peu raté l’effet… mais l’intention est là!

La fête franco-albertaine bat son plein!

Gribbit, la mascotte de la Fête franco-albertaine. Photo tirée de la page Facebook de la FFA. Cliquez sur l'image pour accéder au fichier original.
Gribbit, la mascotte de la Fête franco-albertaine. Photo tirée de la page Facebook de la FFA. Cliquez sur l’image pour accéder au fichier original.

Nous ne pouvons malheureusement pas y être, puisque nous participons à deux powwows en fin de semaine (et qu’on ne peut pas être partout en même temps), mais la Fête franco-albertaine, le grand rassemblement de camping familial des francophones de la province, bat son plein, toujours au David Thompson Resort, à l’ouest de Red Deer. Bonne poursuite à un événement dont la popularité ne se dément pas! Pour ma part, je n’ai participé à cette Fête qu’une seule fois, en 2009, lorsqu’elle se tenait à Saint-Paul.

Pour d’autres détails, n’hésitez pas à consulter (et à aimer!) leur page sur Fesse-de-Bouc.

Pendant ce temps, nous…

Poster tiré de la page facebook du powwow Enoch. Cliquez sur l'image pour accéder au fichier original.
Poster tiré de la page facebook du powwow Enoch. Cliquez sur l’image pour accéder au fichier original.
Poster tiré de la page Facebook du Powwow Alexis. Cliquez sur l'image pour accéder au fichier original.
Poster tiré de la page Facebook du Powwow Alexis. Cliquez sur l’image pour accéder au fichier original.

AGA!

AGAACFARD2016C’était hier l’assemblée générale annuelle de l’ACFA régionale de Red Deer. Nous n’étions pas nombreux, mais nous avons pu en savoir davantage sur l’ensemble des activités qui ont eu lieu durant l’année écoulée, et surtout en apprendre sur les projets pour l’année à venir. Le toujours dynamique directeur Bruno Collet (assis à gauche à la table) a plein de projets d’activités pour les francophones de la région de tous âges.

Comme certains lecteurs le savent, j’ai moi-même été conseiller régional pour l’ACFA de 2008 à 2011, puis membre du conseil d’administration provincial de 2011 à 2015. J’ai choisi de ne pas me représenter afin de me consacrer à d’autres projets, notamment la Société historique francophone de l’Alberta. Ceci dit, je demeure intéressé au plus haut point par ce qui se fait localement, surtout si je peux éventuellement y contribuer.

ACFARD2016Les organisateurs avaient eu la brillante idée d’organiser l’AGA en marge des festivités de la Saint-Jean-Baptiste locale, qui a attiré un bon nombre de participants. Ici, la pause souper était en marche et les festivités pas encore vraiment commencées.

ACFARD bouffeLa nourriture abondante se préparait juste à l’extérieur de Festival Hall, l’endroit où avait lieu la fête. Au barbecue: Charles et Nicole Leclair, fiers franco-albertains originaires du Manitoba, et propriétaires du restaurant ABC Country local.

ACFARD Les LeclairLeur engagement dans la communauté francophone locale ne se dément pas: ils répondent toujours présents!

Joyeux anniversaire!

Loki boîteJ’aurais dû publier ce message hier… mais j’ai plutôt parlé fleurs. Voici un an, le 15 juin 2015, cette nouvelle boule de poils à la bouille absolument charmante faisait son arrivée chez nous.

Loki2Depuis, il a pris ses marques et littéralement repris du poil de la bête. Nous ne savons pas quand son véritable anniversaire de naissance est donc, comme pour S.M. la Reine, nous «observons» son anniversaire à la date de son arrivée chez nous. Il avait supposément environ deux ans à son adoption, ce qui lui en donne maintenant trois (officiellement du moins; notre vétérinaire pense qu’il pourrait être un peu plus âgé).

Fierté à Edmonton

Fierté Edmonton 2016
Photo: CBC. Cliquez sur l’image pour accéder à l’article original.

C’était aujourd’hui le défilé de la Fierté à Edmonton. Ce défilé, dont j’ai déjà parlé au tout début de ce blogue, a beaucoup crû depuis: une centaine de groupes défilaient cette année, ce qui marque certes un changement de l’atmosphère sociale en Alberta. De plus, la première ministre provinciale, Rachel Notley, y était. Je crois que c’est la première fois que le chef du gouvernement s’y trouve. L’année dernière, celui qui n’était pas encore le premier ministre fédéral y était aussi.

Rachel Notley, première ministre provinciale, Linda Duncan, députée fédérale et Don Iveson, maire d'Edmonton à la Fierté de 2015. Photo: Radio-Canada. Cliquez sur l'image pour accéder au site original.
Rachel Notley, première ministre provinciale, Linda Duncan, députée fédérale d’Edmonton-Strathcona et Don Iveson, maire d’Edmonton à la Fierté de 2015. Photo: Radio-Canada. Cliquez sur l’image pour accéder au site original.

Malheureusement, même si j’avais prévu m’y rendre, j’ai dû, une fois de plus, louper le défilé pour cause de réunion qui s’est étirée au-delà du temps imparti. En fait, je n’ai pu y être qu’en 2008 et 2011. Ce n’est que partie remise pour l’année prochaine!

Un anniversaire qui ne passe pas inaperçu

Clinique francophone Calgary

Il y a un an était inaugurée la première clinique francophone de Calgary, résultat de plusieurs années d’efforts de la part de l’ACFA régionale de Calgary, soutenue par diverses associations communautaires francophones, notamment le Réseau santé albertain, dont je siège au conseil, et c’est pour cette raison que j’avais été invité à assister à la célébration du premier anniversaire de la clinique.

Le bâtiment dans lequel se trouve la clinique francophone de Calgary, au coin de la 9e Rue et de la 1ère Rue NE.
Le bâtiment dans lequel se trouve la clinique francophone de Calgary, au coin de la 9e Rue et de la 1ère Rue NE.

En ce jeudi 19 mai, nous étions conviés à une célébration pour marquer le premier anniversaire de cette clinique unique en son genre, qui offre une variété de services de première ligne en français à Calgary. On y trouve une infirmière praticienne, ainsi que deux médecins. D’autres spécialistes (psychothérapeute, ergothérapeute, etc.) sont aussi liés à la Clinique.

La clinique dispose de quatre salles d’examen, en plus d’une salle d’éducation de groupe, et une autre spécialisée dans la psychothérapie.

CFC porteBien entendu, comme il s’agit d’une clinique associée à Alberta Health Services, les dossiers sont conservés en anglais, question de permettre le contact avec d’autres professionnels de la santé (et aussi parce qu’AHS vit toujours au dix-neuvième siècle colonial et ne croit pas au multilinguisme).

CFC accueilLa petite célébration du 19 commençait par un après-midi portes-ouvertes (de 14h à 17h) qui permettait aux visiteurs de voir l’ensemble des locaux, d’obtenir de l’information sur les services, et, s’ils le désiraient, de s’inscrire comme futurs patients. En date du 18 mai, il y avait 841 patients inscrits, dont seulement cinq ne sont pas francophones (et ils sont des conjoints de patients francophones).

CFC et associésUne petite célébration toute en simplicité: un goûter, un gâteau, et beaucoup de rires. Ad multos annos!