Fleurissement

Pivoine ouverteÇa y est! Les pivoines en buisson ont éclos! C’est vraiment la belle saison!

Pivoines ouvertesC’est le premier de deux buissons à se laisser ainsi aller. L’autre est dans une zone un peu plus ombragée et suivra d’ici quelques semaines. Beauté et parfum sont au rendez-vous.

HémérocallesLes hémérocalles ont elles aussi commencé leur floraison brève mais intense.

Bientôt… un agrandissement au jardin. Je vous garde le suspense pour le moment. Et si vous en avez marre de voir des fleurs, d’abord, c’est quoi votre problème? Puis allez donc voir un autre blogue…

Floraisons

AncoliesOn sent que l’été est vraiment là lorsque les fleurs font vraiment leur apparition dans notre jardin… et que je peux, comme ce fut le cas cet après-midi, m’installer confortablement dans une chaise et lire dehors.

Les ancolies furent parmi les premières à fleurir… et elles continuent un peu partout à enjoliver le jardin de leurs délicats panaches bleus. Au fil des ans, elles se sont répandues dans plusieurs plates-bandes.

CibouletteLa ciboulette, toute modeste, fleurit elle aussi. Même si sa culture est principalement à but culinaire, il ne faut quand même pas dédaigner ces belles fleurs.

Fleur inconnueCes fleurs, dont j’ignore toujours l’identité, sont toujours parmi les premières à faire leur apparition. Comme on peut le constater, elles commencent déjà à faner.

DicentresTout à côté se trouve un joli plant de dicentres qui prend de plus en plus d’ampleur d’année en année. Sa floraison, bien que relativement brève, ne passe pas inaperçue.

IrisMes nombreux iris ont commencé à se montrer les pétales. J’ai toujours beaucoup aimé cette fleur.

Bouton pivoineMes pivoines sont sur le point de fleurir…

Pivoines arbustivesMais ma pivoine arbustive, elle, s’en donne déjà à cœur-joie. Je n’ai pas coupé les tiges cette année, et cela résulte en une floraison beaucoup plus spectaculaire que par le passé. Ces fleurs font une vingtaine de centimètres de diamètre!

PivoineContrairement aux autres pivoines (régulières, vues en bouton plus haut), la pivoine arbustive ne répand aucun parfum agréable.

AbeilleMais elles attirent les abeilles, pour ma plus grande joie.

RoseNotre rosier, fidèle à lui-même, continue à fleurir généreusement.

Rosier Alexander MackenzieEt celui-ci, pas encore planté en terre, est déjà en pleine floraison!

PétuniasEnfin, ces pétunias aux couleurs spectaculaires enjolivent le panier qui occupe, comme à chaque année, le foyer extérieur.

Pot à feuIl s’agit là d’un des rares ensembles composés de fleurs annuelles dans notre jardin.Edgar jardinEt lui? Les fleurs l’indiffèrent un peu, mais il adoooore être au jardin!

Travail au jardin

ChaiseÀ quoi servirait-il d’avoir un jardin si on n’y passait pas, de temps à autre, un après-midi à travailler (ou à lire pour le plaisir, ou les deux, quoi)? Mais attendez… je n’étais pas seul, cet après-midi. Quelqu’un avait profité de mon absence momentanée de la chaise pour s’y glisser…

EdgarUn peu de musique pour noyer le bruit de la circulation (nous avons des haut-parleurs installés sous le toit par nos proprios) et de la lecture… et des chats!

FoyerJ’avais une vue imprenable sur le foyer extérieur et sur la remise, juste après avoir donné une coupe de cheveux à la pelouse.

GarageAinsi que sur le garage. Ce que je voyais moins bien, c’était la plate-bande du côté du garage, qui s’épanouit aussi:

Plate-bande garageSous le soleil dardant, qui accentue les contrastes entre les zones très éclairées et celles dans l’ombre, les photos ne sont pas excellentes. Cependant, on voit que les fougères et les hémérocalles s’en donnent à cœur-joie. Les dicentres (cœurs-saignants) sont aussi au rendez-vous.

AncoliesAvant-hier, je vous parlais des ancolies. Les voici en gros plan.

Pivoine arbustiveJuste à côté se trouve une pivoine arbustive dont les bourgeons annoncent déjà une floraison abondante.

Pivoine patioL’autre pivoine, qui se trouve en bordure du patio et qui donne des fleurs doubles et plus spectaculaires, a un feuillage dense et beaucoup de boutons, qui ont encore quelques semaines à vivre avant d’éclore.

DelphiniumHors de l’enclos arrière, les delphiniums qui poussent le long de la maison annoncent eux aussi une floraison hâtive et intense.

MuguetJuste au-dessus d’une abondance de muguets odorants, dont le parfum se répand au sous-sol lorsque nous ouvrons les fenêtres.

Plate-bande côtéCar il y en a tout le long de la maison. On ne voit pas la fenêtre de mon bureau, qui se trouve derrière les delphiniums au fond de la photo, soit vers le devant de la maison.

Plate-bande devantAh… devant la maison, c’est un peu la folie furieuse autour du pot d’annuelles. Il y a deux ans, j’ai dû enlever un génévrier rampant (entre le perron et le pot) qui était bien malade. En son lieu et place, il y a des hostas et quelques autres plantes d’ombre qui n’ont pas encore pointé le bout de leurs feuilles. Quant aux hémérocalles, elles sont fin prêtes et l’arbuste à l’arrière a déjà terminé sa floraison. Il me reste donc, lorsque les plantes qui doivent être présentes là auront fait leur apparition, à sérieusement désherber et à réorganiser cet espace.

Un petit tour au jardin

Nouvelles plantesJe ne parle pas autant qu’au début de mes expériences de jardinage, en partie parce que la nouveauté d’avoir accès à un vaste terrain a fait face à une certaine routine annuelle (ménage printanier, plantation, entretien, puis ménage automnal, avec appréciation des plantes à travers tout ça), mais aussi parce que je n’ai pas autant de temps à y consacrer. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il y a quatre ans, le potager pourtant excavé à grands coups de pelle en 2008 a été recouvert de pelouse à nouveau, ne laissant qu’une étroite plate-bande devant la fenêtre de l’atelier, où je plante des tomates pour accompagner la ciboulette.

Plate-bande nordJ’ai profité du temps pluvieux des derniers jours, d’abord pour me rendre à la jardinerie pour m’y procurer ma provision de plantes annuelles qui décorent divers pots:

Pot-au-feuIci, c’est le pot qui comble le foyer extérieur… il serait temps que je le remplace, parce que le plastique n’a pas très bien résisté aux assauts du soleil dardant… mais je reporte toujours ça à plus tard (et quand les plantes auront poussé, on le verra beaucoup moins).

MarigoldÇa, c’est l’un des deux pots qui décorent la galerie. J’y plante presque chaque année des tagetes marigold, une plante que ma mère affectionne particulièrement, et c’est en hommage à elle, celle qui m’a donné la piqûre du jardinage lorsque j’étais adolescent. Oh! Et ces fleurs ont la vertu non négligeable d’éloigner les moustiques. L’autre boîte identique sur le patio est rempli de fines herbes.

Tomates et mentheLe jardin d’herbes se poursuit cette année le long de la clôture est, où j’ai planté le quatrième plant de tomates et de la menthe. Oui… Je serai aux aguets pour ne pas qu’elle se répande partout. Déjà qu’il y a des framboisiers dans le coin qui ont davantage tendance à vouloir s’étendre qu’à produire des fruits!

Plate-bande estLa plate-bande le long du mur est a elle-même beaucoup crû depuis ses premiers jours (cliquez sur l’image pour voir une photo de la même plate-bande en 2008, juste après son premier réaménagement). Il m’a fallu faire un ménage en règle… les tulipes à l’avant (enfin, ce qui reste des plants) avaient été envahies par des marguerites sauvages dont je n’arrive pas à me débarrasser. J’espère une récolte abondante d’amélanches cette année encore, car mes deux amélanchiers sont couverts de fruits en devenir. Et les belles ancolies sont en fleurs (les clochettes bleues sous l’amélanchier).

LilasL’an dernier, j’ai planté un lilas (j’aime beaucoup les lilas et ils poussent très bien ici) entre notre maison et celle du voisin. Je craignais un peu qu’il ait souffert de la sécheresse de l’année dernière… mais il a beaucoup crû et voilà qu’il me fait une grappe de fleurs… J’en suis tout réjoui.

Fleur lilasMon cher et tendre aime un peu moins le lilas, parce que ses années à travailler comme préposé aux bénéficiaires l’ont exposé aux innombrables produits d’entretien corporel que semblent préconiser les dames âgées et qui sont invariablement parfumés au lilas… Il souffre donc d’associations désagréables au printemps.

PissenlitsJ’ai commencé la tâche ingrate de l’arrachage des pissenlits sur la pelouse. Une lutte sans fin… Et j’attends que le tout sèche un peu avant de passer la tondeuse.

C’est le printemps!

Printemps 2016

Voilà! Les jacinthes sont sorties de terre! Bien entendu, il s’agit de la façade sud de la maison, mais quand même! Les tulipes et les delphiniums commencent aussi à sortir de terre. Les jacinthes, toutefois, répandent un parfum absolument divin. On remarquera aussi que j’ai enlevé les contre-fenêtres hivernales… ça permet d’aérer un peu le sous-sol. Aaaah!

Pendant ce temps, à Red Deer…

Peonies at home by Alison, June 26, 2014… les pivoines sont en fleurs. Merci Alison de nous avoir envoyé ce cliché!

Après-midi d’automne

Il faisait un temps superbe aujourd’hui… comme les derniers jours d’ailleurs. J’en ai donc profité pour faire un peu de lecture et de correction à l’extérieur. Comme on peut voir, la végétation, qui a eu droit à quelques gels nocturnes superficiels et surtout à une sécheresse persistante, n’est plus aussi luxuriante. Pourtant elle est encore belle et je me refuse à faire un nettoyage-rasage hivernal du jardin.

La pelouse aura besoin d’une légère tonte avant la dormance hivernale, mais il faisait si bon. Ça peut toujours attendre.

Comme j’ai planté mes tomates très tard (début juillet), je ne suis pas surpris qu’elles soient toujours en production… c’est comme si l’été se prolongeait. Non, je ne m’en plains pas.

Ni nos enfants à poils, bien entendu. Il y avait aussi Edgar, mais il grouillait tellement que je n’ai pas réussi à le croquer… surtout qu’il s’agit là de l’appareil de mon téléphone, qui est d’une leeeenteur…

Enfin… eux se plaignent peut-être de ne pas avoir le droit de sortir. D’ailleurs, Alfred (à gauche sur la photo) ne cessait pas de lancer des petits cris languissants… Au moins, ils peuvent prendre l’air frais grâce à la moustiquaire, qui sera bientôt (soupir!) enlevée pour réinstaller le double-vitrage hivernal.