Chantiers – Centre Sportif

Centre des Jeux du Canada Gary W. Harris vu du nord (entrée principale pour le public). À gauche de l’entrée, on trouve l’aréna. À droite, le gymnase. On repassera sur le gris et le beige, mais bon…

Le temps était nuageux la semaine dernière, lorsque je suis allé sur le campus pour prendre ces photos; comme nous avons bien besoin de pluie, on ne se plaindra pas. Toutefois, là n’est pas mon propos, mais plutôt, comme je l’annonçais hier, je veux simplement faire une petite mise à jour au sujet des progrès accomplis dans les divers chantiers sur le campus. Ceci dit en passant, si cela ne vous passionne pas, tant pis… je fais aussi cela pour me souvenir.

Portique sud et locaux d’enseignement vus du côté est (en provenance de l’édifice principal du collège).

Cela fait presque deux ans que je vous ai parlé du chantier de ce centre sportif qui prend forme à l’ouest du bâtiment principal du collège. À l’époque, la charpente prenait forme, mais surtout je vous ai présenté les plans de cet édifice qui comprend un aréna et un grand gymnase, en plus d’une piste de course, d’une salle de conditionnement physique, d’espaces d’enseignement et, bien entendu, de tous les services afférents. Les bureaux de Hockey Alberta, qui sont présentement hébergés à loyer dans l’édifice principal du collège, sont aussi destinés à y déménager.

Voici quelques photos du Centre prises par le personnel du collège (personnellement, je ne suis pas encore allé à l’intérieur du bâtiment). On trouve ces photos et plusieurs autres sur une galerie virtuelle accessible ici. Si vous cliquez sur les images, vous trouverez une version en haute résolution sur le site original.

Vue de la façade ouest de l’édifice, visible de l’autoroute. Il s’agit là du gymnase (et dans la partie arrière, des espace d’enseignement).
Escalier et grand hall (vue vers le sud). Au fond, on voit les courts de squash et l’entrée des espaces d’enseignement. L’aréna se trouve derrière le photographe et à droite on trouve le grand gymnase.
Entrée nord de l’édifice. La signalisation en français est obligatoire par le fait qu’il s’agit d’un édifice utilisé pour les Jeux du Canada.
La piste de course à pied qui fait le tour du grand gymnase au deuxième étage (vue vers le nord à partir du coin sud-ouest).
L’aréna (surface de glace) vu du coin sud-ouest. Les dimensions de la patinoire soit ajustables, de sorte qu’elles peuvent convenir aux normes internationales ou à celles de la Ligue Nationale de Hockey. La construction de la patinoire a requis la création d’un système réfrigérant sous la surface bétonnée (ce qui ne surprend pas), mais aussi l’installation, sous celui-ci, de conduites chauffant le sol pour éviter la formation de pergélisol, ce que je ne savais pas. On en apprend à suivre les travaux de construction!

La construction de l’édifice est presque terminée; on en est à mettre les touches finales et à installer l’équipement électronique et autre. Le terrassement progresse également. Le stationnement a été aménagé et pavé et l’éclairage installé.

Nous avons eu droit à une surprise lorsque cette charpente a fait son apparition en mars dernier. Pendant sa mise en place, je me demandais si nous aurions droit à une galerie couverte de plaques de verre reliant l’édifice principal du collège au centre sportif (ce que je ne me souvenais pas avoir vu sur les plans originaux). Étant donné l’ensoleillement ici, cela aurait été plutôt stupide, sauf, peut-être, pour faciliter le déneigement. Mais quelques jours plus tard, ceci a fait son apparition:

Tiens, tiens! La bonne idée! Ce n’est pas une galerie au toit étanche, mais cela procure à la fois de l’ombre et un peu d’abri en cas de pluie… en plus de produire de l’énergie. En fait, les 276 panneaux photovoltaïques de la galerie vont produire environ 105 MW d’électricité (sur une base annuelle, je suppose), selon l’information fournie ici. En plus de cela, le toit du centre est aussi couvert de panneaux photovoltaïques.

Sous peu, on pourra entrer dans ce nouvel édifice, qui devrait être inauguré pour l’enseignement durant la session d’automne. On espère que ce centre, qui est aussi destiné à servir la communauté, remplira sa mission. Après tout, il aura coûté la rondelette somme de quatre-vingt-huit millions de dollars.

Publicités

Cours toujours!

La course à pied commencée en avril tient toujours! Nous devons bien entendu y aller un peu plus tôt qu’au mois de juillet (le soleil se couche un peu plus tôt), mais on y reste plus longtemps. Au cours des derniers mois, nous avons couru sous la bruine, dans la fumée, sous la canicule, mais généralement dans des conditions plutôt favorables. Nous avons aussi pu assister à des travaux de rénovation de la piste qui se sont étendus sur plusieurs semaines. La fin de semaine dernière, j’ai battu mon record de tous les temps en complétant 25 tours de la piste, soit un peu plus de 10 kilomètres (nous courons sur les allées extérieures; la piste fait exactement 400 mètres sur la piste intérieure; mes 25 tours faisaient exactement 10 952 mètres, donc près de 11 km). Le plus long que j’avais couru jusque là était au collégial, en 1989, alors que nous avions un examen qui requérait de parcourir 8,8 km sur route.

Pour l’instant, je continue l’entraînement sur la piste caoutchoutée de l’école secondaire pour permettre à mes jambes et pieds de développer leur résistance et aussi parce qu’il est plus facile de mesurer la distance parcourue et de gérer l’effort. L’an prochain, je m’attaquerai à la course sur sentier (et en pentes).

Reste à décider ce que nous allons faire pour continuer l’exercice pendant la saison hivernale. J’espère qu’il n’arrive pas trop vite, parce que j’aime bien être à l’extérieur!

Les bienfaits? Meilleure condition cardio-respiratoire facilement visible, moins de fatigue générale et quinze livres (environ 7 kilos) perdues depuis avril. On ne se plaint pas!

Citius (pas encore altius ou fortius, mais décidément citius)

Ceci, c’est la piste d’athlétisme d’une école secondaire tout près de chez moi. Depuis quelques étés déjà, Oyaté (qui a aussi pris la photo) y va régulièrement pendant l’été, question de se tenir en forme. Eh bien… depuis trois semaines, je m’y rends avec lui trois fois par semaine pour y faire quelques tours moi aussi. J’y pensais déjà l’année dernière, mais une fasciite plantaire m’en avait empêché (les douleurs ont duré jusqu’en septembre). Je me contentais donc d’accompagner Oyaté à pied, puis de prendre la piste récréative qui longe ce terrain et d’aller faire de la marche à pied vigoureuse.

Ce n’est pas que j’ai une affection particulière pour la course à pied, mais ce n’est pas un sport qui me révulse non plus, contrairement à passer des heures en salle de gym à lever des poids. Parlant de poids… j’en ai justement à perdre, donc c’est là la motivation de me remettre plus régulièrement au sport. Je prends ça mollo, question de ne pas me blesser, mais j’en suis rendu à dix tours de piste à la course (en plus de quelques tours de marche en guise d’échauffement).

Évidemment, il est beaucoup trop tôt pour évaluer les résultats, mais aucun doute quant au fait que ça fait du bien d’être plus actif. Et à 45 ans, il faut quand même commencer à prendre soin de soi si on veut avoir de bonnes années devant soi…

Plans

harris-centre-2016-10-17Ce matin, en sortant du collège, j’ai pu constater qu’on complète l’arche de la grande galerie; la dernière travée du côté sud était en train d’être mise en place. Cependant, j’ai aussi, récemment, vu les plans de ce futur bâtiment qui sont exposés dans les bureaux de la faculté des sciences infirmières. Sur ces plans, le nord est en haut et la photo ci-haut a été prise à partir de l’est. Le bâtiment dont la structure est presque achevée est celui de l’aréna, qui forme l’aile droite sur les plans ci-dessous.

harris-centre-ground-floorRez-de-chaussée avec l’aréna et la salle multisport séparés par la grande galerie (en vert pâle). Les espaces en mauve sont des lieux d’enseignement. On peut cliquer sur ces images pour les voir plus en détail.

harris-centre-second-and-third-floorsDeuxième (et troisième) étages. Il y aura une galerie faisant le tour du gymnase (à gauche), autour de laquelle on trouvera une piste d’athéltisme. Les espaces en jaune offriront également un espace de beaucoup agrandi pour accueillir les appareils de conditionnement musculaire présentement confiné à une très petite salle dans le bâtiment actuel.

Ça monte!

harris-centre-2016-10-13La charpente du nouveau centre des sports continue à grimper! La structure de l’aréna, est essentiellement complétée et on s’affaire à le couvrir et à bâtir la maçonnerie du bas des murs. La charpente de la grande galerie est presque complétée. Il reste le stade intérieur (de l’autre côté de la galerie) à construire. Pour suivre l’état des travaux, on peut aller visiter le site dédié.

Entente de commandite

Rendu architectural du futur centre des sports du collège, vu du nord-ouest. Image tirée du site dédié au projet. Cliquer sur l'image pour accéder au site original.
Rendu architectural du futur centre des sports du collège, vu du nord-ouest. Image tirée du site dédié au projet. Cliquer sur l’image pour accéder au site original.

Il y avait plusieurs dignitaires sur le campus aujourd’hui pour procéder à la signature d’une entente de partenariat et commandite entre l’organisation qui s’occupe des Jeux du Canada, le Collège et la Ville de Red Deer. Cela concerne, bien entendu, le nouvel édifice des sports en construction sur le campus, qui a été renommé «Centre des Jeux du Canada Gary W. Harris». Rien pour nous émouvoir… mais ça montre quand même que l’organisation avance.

À d’autres niveaux, les préparatifs continuent aussi loin des projecteurs. Par exemple, on a commencé à faire circuler des propositions de calendrier scolaire modifié pour la session d’hiver 2019, pour accommoder les deux semaines de «dérangement» qu’occasionneront les Jeux sur les activités du campus. Ça promet…

Ça monte!

CharpenteLa construction du nouveau complexe sportif du collège a pris une autre dimension le 21 juillet dernier, lorsque la première poutre verticale a été installée, annonçant la véritable sortie de terre du bâtiment qui, jusqu’ici, se faisait surtout voir par ses fondations. On voit ici la structure du futur aréna qui prend forme, ainsi qu’une future cage d’ascenseur à gauche.

OuvriersVoici des ouvriers qui doivent être contents que ce projet de construction soit arrivé à ce moment pour compenser la langueur économique qui affecte les autres secteurs de la province qui emploient souvent des soudeurs.

BassinQuant à lui, le bassin de rétention des eaux de surface est terminé et la végétation reprend lentement ses droits sur son pourtour.

Des photos supplémentaires sont disponibles sur le site du collège.