Cours toujours!

La course à pied commencée en avril tient toujours! Nous devons bien entendu y aller un peu plus tôt qu’au mois de juillet (le soleil se couche un peu plus tôt), mais on y reste plus longtemps. Au cours des derniers mois, nous avons couru sous la bruine, dans la fumée, sous la canicule, mais généralement dans des conditions plutôt favorables. Nous avons aussi pu assister à des travaux de rénovation de la piste qui se sont étendus sur plusieurs semaines. La fin de semaine dernière, j’ai battu mon record de tous les temps en complétant 25 tours de la piste, soit un peu plus de 10 kilomètres (nous courons sur les allées extérieures; la piste fait exactement 400 mètres sur la piste intérieure; mes 25 tours faisaient exactement 10 952 mètres, donc près de 11 km). Le plus long que j’avais couru jusque là était au collégial, en 1989, alors que nous avions un examen qui requérait de parcourir 8,8 km sur route.

Pour l’instant, je continue l’entraînement sur la piste caoutchoutée de l’école secondaire pour permettre à mes jambes et pieds de développer leur résistance et aussi parce qu’il est plus facile de mesurer la distance parcourue et de gérer l’effort. L’an prochain, je m’attaquerai à la course sur sentier (et en pentes).

Reste à décider ce que nous allons faire pour continuer l’exercice pendant la saison hivernale. J’espère qu’il n’arrive pas trop vite, parce que j’aime bien être à l’extérieur!

Les bienfaits? Meilleure condition cardio-respiratoire facilement visible, moins de fatigue générale et quinze livres (environ 7 kilos) perdues depuis avril. On ne se plaint pas!

Publicités

Citius (pas encore altius ou fortius, mais décidément citius)

Ceci, c’est la piste d’athlétisme d’une école secondaire tout près de chez moi. Depuis quelques étés déjà, Oyaté (qui a aussi pris la photo) y va régulièrement pendant l’été, question de se tenir en forme. Eh bien… depuis trois semaines, je m’y rends avec lui trois fois par semaine pour y faire quelques tours moi aussi. J’y pensais déjà l’année dernière, mais une fasciite plantaire m’en avait empêché (les douleurs ont duré jusqu’en septembre). Je me contentais donc d’accompagner Oyaté à pied, puis de prendre la piste récréative qui longe ce terrain et d’aller faire de la marche à pied vigoureuse.

Ce n’est pas que j’ai une affection particulière pour la course à pied, mais ce n’est pas un sport qui me révulse non plus, contrairement à passer des heures en salle de gym à lever des poids. Parlant de poids… j’en ai justement à perdre, donc c’est là la motivation de me remettre plus régulièrement au sport. Je prends ça mollo, question de ne pas me blesser, mais j’en suis rendu à dix tours de piste à la course (en plus de quelques tours de marche en guise d’échauffement).

Évidemment, il est beaucoup trop tôt pour évaluer les résultats, mais aucun doute quant au fait que ça fait du bien d’être plus actif. Et à 45 ans, il faut quand même commencer à prendre soin de soi si on veut avoir de bonnes années devant soi…

Plans

harris-centre-2016-10-17Ce matin, en sortant du collège, j’ai pu constater qu’on complète l’arche de la grande galerie; la dernière travée du côté sud était en train d’être mise en place. Cependant, j’ai aussi, récemment, vu les plans de ce futur bâtiment qui sont exposés dans les bureaux de la faculté des sciences infirmières. Sur ces plans, le nord est en haut et la photo ci-haut a été prise à partir de l’est. Le bâtiment dont la structure est presque achevée est celui de l’aréna, qui forme l’aile droite sur les plans ci-dessous.

harris-centre-ground-floorRez-de-chaussée avec l’aréna et la salle multisport séparés par la grande galerie (en vert pâle). Les espaces en mauve sont des lieux d’enseignement. On peut cliquer sur ces images pour les voir plus en détail.

harris-centre-second-and-third-floorsDeuxième (et troisième) étages. Il y aura une galerie faisant le tour du gymnase (à gauche), autour de laquelle on trouvera une piste d’athéltisme. Les espaces en jaune offriront également un espace de beaucoup agrandi pour accueillir les appareils de conditionnement musculaire présentement confiné à une très petite salle dans le bâtiment actuel.

Ça monte!

harris-centre-2016-10-13La charpente du nouveau centre des sports continue à grimper! La structure de l’aréna, est essentiellement complétée et on s’affaire à le couvrir et à bâtir la maçonnerie du bas des murs. La charpente de la grande galerie est presque complétée. Il reste le stade intérieur (de l’autre côté de la galerie) à construire. Pour suivre l’état des travaux, on peut aller visiter le site dédié.

Entente de commandite

Rendu architectural du futur centre des sports du collège, vu du nord-ouest. Image tirée du site dédié au projet. Cliquer sur l'image pour accéder au site original.
Rendu architectural du futur centre des sports du collège, vu du nord-ouest. Image tirée du site dédié au projet. Cliquer sur l’image pour accéder au site original.

Il y avait plusieurs dignitaires sur le campus aujourd’hui pour procéder à la signature d’une entente de partenariat et commandite entre l’organisation qui s’occupe des Jeux du Canada, le Collège et la Ville de Red Deer. Cela concerne, bien entendu, le nouvel édifice des sports en construction sur le campus, qui a été renommé «Centre des Jeux du Canada Gary W. Harris». Rien pour nous émouvoir… mais ça montre quand même que l’organisation avance.

À d’autres niveaux, les préparatifs continuent aussi loin des projecteurs. Par exemple, on a commencé à faire circuler des propositions de calendrier scolaire modifié pour la session d’hiver 2019, pour accommoder les deux semaines de «dérangement» qu’occasionneront les Jeux sur les activités du campus. Ça promet…

Ça monte!

CharpenteLa construction du nouveau complexe sportif du collège a pris une autre dimension le 21 juillet dernier, lorsque la première poutre verticale a été installée, annonçant la véritable sortie de terre du bâtiment qui, jusqu’ici, se faisait surtout voir par ses fondations. On voit ici la structure du futur aréna qui prend forme, ainsi qu’une future cage d’ascenseur à gauche.

OuvriersVoici des ouvriers qui doivent être contents que ce projet de construction soit arrivé à ce moment pour compenser la langueur économique qui affecte les autres secteurs de la province qui emploient souvent des soudeurs.

BassinQuant à lui, le bassin de rétention des eaux de surface est terminé et la végétation reprend lentement ses droits sur son pourtour.

Des photos supplémentaires sont disponibles sur le site du collège.

Une recrue prometteuse

ethan-bearVous ne savez pas qui cette personne est? Je ne le savais pas non plus, même si j’avais entendu à travers les branches que les Oilers d’Edmonton (l’équipe de hockey locale, dont les années de gloire ont principalement eu lieu dans les années 1980, alors que Wayne Gretzky faisait partie de cette formation) avaient recruté un joueur autochtone pour la première fois. Bon… personnellement, le hockey, moi, vous savez…

Cependant, il y a eu comme un moment de commotion au powwow de la nation Alexis le 9 juillet, alors que cette nouvelle recrue, Ethan Bear, a fait son apparition au moment de retirer les drapeaux pour la pause du souper. C’est alors que j’ai vu mon cher et tendre redevenir un enfant et se précipiter (avec moi à ses trousses) vers la tribune pour obtenir une photo avec ce nouveau joueur. J’ai donc pris quelques photos, dont une avec Oyaté et Ethan, mais comme mon cher et tendre est un timide, j’ai dû le cadrer hors de cette photo pour la publier.

Bonne chance, Ethan!