Félicitations à l’ACFA!

acfa-logoEDMONTON, LE 28 SEPTEMBRE 2016 – C’est avec une immense fierté que l’ACFA s’est vue remettre le Prix du 3-juillet-1608 par le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) du gouvernement du Québec, lors d’une cérémonie qui a eu lieu plus tôt aujourd’hui à Québec. Ce prix rend hommage à une organisation œuvrant en Amérique du Nord qui, avec persévérance, vitalité et dynamisme, rend ou a rendu des services exceptionnels à une collectivité de langue française et à l’ensemble de la francophonie nord-américaine.
 
Cette reconnaissance arrive alors que l’ACFA célèbre ses 90 ans. Le président de l’ACFA, monsieur Jean Johnson, note : « En l’espace de 90 ans, l’ACFA a accompli un travail magistral! Elle a guidé et accompagné sans relâche toutes les initiatives et les démarches politiques, sociales et culturelles des francophones de l’Alberta. Notre travail est loin d’être achevé et chaque jour, nous nous employons à ce que les droits des francophones soient mieux respectés et à ce qu’ils disposent de plus de services en français. Mais je remercie sincèrement le gouvernement du Québec pour cet honneur qui nous est remis aujourd’hui. »

acfapres
De gauche à droite: Jean Johnson, président actuel de l’ACFA, Georges Arès, Denis Tardif et Paul Denis, anciens présidents de l’ACFA, et Isabelle Laurin, directrice générale de l’ACFA. Photo tirée du site de l’ACFA; cliquez sur l’image pour accéder au site original.

Monsieur Johnson était entouré lors de la remise de ce prix prestigieux de trois anciens présidents de l’ACFA, qui ont spécialement fait le déplacement pour assister à la cérémonie : M. Georges Arès, M. Denis Tardif et M. Paul Denis. Il a d’ailleurs voulu partager cette reconnaissance avec tous ceux et celles qui ont œuvré ou œuvrent encore au sein de l’ACFA : « Cette reconnaissance est une main d’encouragement pour les centaines de personnes qui ont œuvré depuis 90 ans au sein de l’ACFA, tant au niveau provincial que dans nos bureaux régionaux, comme présidents, membres du conseil d’administration, bénévoles ou employés. »
 
L’ACFA remercie également les membres de la communauté qui ont contribué au dépôt de sa candidature.
 
Depuis 1926, l’ACFA est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de l’Alberta.  Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

Ce communiqué a été publié hier par l’Association canadienne-française de l’Alberta.

Publicités

Chat à deux étages

alfred-et-oscarSont-ce des frères? Oui. Il s’agit bien d’Oscar (en haut) et d’Alfred (en bas), occupant les deux niveaux de notre arbre à chats. Nous sommes rentrés du collège cet après-midi pour les trouver dans cette position absolument adorable.

Et oui, bien des gens ont de la difficulté à les distinguer l’un de l’autre.

Donne-moi ton âme!

alfredadorableBonjour! Oui, c’est moi, Alfred. Je suis absolument adorable. Tu veux bien me donner ton âme? Si ce n’est pas possible, quelques croquettes dans le bol feraient l’affaire…

Attraction irrésistible

edgarlokiQue me valent ces regards intéressés de la part des messieurs gris de la maisonnée? Quand ils se perchent ainsi sur le haut du réfrigérateur pour me dévisager à hauteur d’œil, c’est rarement désintéressé…

edgarlokisandwichBien sûr, en contrebas, se trouvaient les sandwiches qui étaient en train d’être assemblés pour notre repas du midi. La viande de poulet a un attrait irrésistible pour ces deux-là. Monsieur Oscar était pour sa part au pied du réfrigérateur à regarder le comptoir avec une envie certaine.

Entente de commandite

Rendu architectural du futur centre des sports du collège, vu du nord-ouest. Image tirée du site dédié au projet. Cliquer sur l'image pour accéder au site original.
Rendu architectural du futur centre des sports du collège, vu du nord-ouest. Image tirée du site dédié au projet. Cliquer sur l’image pour accéder au site original.

Il y avait plusieurs dignitaires sur le campus aujourd’hui pour procéder à la signature d’une entente de partenariat et commandite entre l’organisation qui s’occupe des Jeux du Canada, le Collège et la Ville de Red Deer. Cela concerne, bien entendu, le nouvel édifice des sports en construction sur le campus, qui a été renommé «Centre des Jeux du Canada Gary W. Harris». Rien pour nous émouvoir… mais ça montre quand même que l’organisation avance.

À d’autres niveaux, les préparatifs continuent aussi loin des projecteurs. Par exemple, on a commencé à faire circuler des propositions de calendrier scolaire modifié pour la session d’hiver 2019, pour accommoder les deux semaines de «dérangement» qu’occasionneront les Jeux sur les activités du campus. Ça promet…

Jamais trop tard…

classeurpeint1Jamais trop tard pour bien faire… J’ai enfin réassemblé et remis en place le classeur peint au garage cet été. Il faut dire que je commençais à avoir hâte de pouvoir me servir du garage pour y ranger Clio, qui attend toujours sagement que Volkswagen nous fasse savoir ce que nous allons faire d’elle.

classeurpeint2Une fois assemblé et rempli de dossiers, j’ai aussi déplacé une bibliothèque en vue de continuer un réaménagement du bureau… cependant, j’ai besoin d’une autre bibliothèque. Aussi, j’ai l’intention de me défaire de l’autre classeur, ou du moins de le déplacer au garage pour servir de rangement. Il aurait lui aussi besoin d’être repeint, parce que son tiroir du bas a aussi été une cible favorite pour notre chat marqueur… Cependant, lorsqu’il sera sorti de la maison, cet autre classeur (construit dans les années cinquante ou soixante aux Ateliers des Sourds-Muets à Montréal et donc indestructible) est tellement lourd qu’il ne redescendra pas les escaliers pour revenir au sous-sol.